Volontaires services civiques : au service des Seynois

Ils s’appellent Anthony Utreras, Rémy Andrieux, Aurélien Baucells, Kenza Ghouaiel et Marine Arnold. Ils entament un service civique de six mois dans différents services municipaux.

Lutter contre la fracture numérique ou offrir de nouveaux moyens d’actions aux conseils citoyens. Telles sont les missions des cinq volontaires services civiques arrivés ce lundi 5 novembre en mairie. « Ils ont fait l’objet de plusieurs sélections à la Mission locale (MIAJ), plateforme des services civiques », relève Philippe Zittel, directeur de la MIAJ. Concrètement, Anthony, Rémy, Aurélien et Kenza se rendront au contact des administrés dans les relais citoyens : « Ils lutteront contre l’illectronisme en assistant nos concitoyens dans leurs démarches en ligne auprès de la CAF, de la préfecture, de l’état-civil ou encore des retraites », remarque Isabelle Renier, présidente de la MIAJ et adjointe déléguée à l’insertion professionnelle. Une manière de renforcer l’action des relais citoyens qui accueilleront par ailleurs des permanences délocalisées du guichet unique commerçants, de la Sécurité civile communale et de la vie associative : « Ces relais de proximité (voir ci-dessous) hébergent des instances consultatives comme les conseils de quartier ou les conseils citoyens et, dans un avenir proche, recevront également des partenaires comme La Seynoise des eaux ».

Marine, cinquième volontaire, doit inciter les jeunes à rallier les conseils citoyens. Ces derniers permettent en effet de développer des projets en Quartier Prioritaires de la Ville.

« Je tiens à remercier les cinq jeunes volontaires », ajoute le maire, Marc Vuillemot. « C’est donnant-donnant : leur engagement sera pris en compte par leurs futurs employeurs et leur apport socio-pédagogique est précieux pour les services municipaux ».

D’une durée hebdomadaire de 24h, le service dure six mois et est indemnisé mensuellement à hauteur de 473 euros par l’Etat et 107 euros par la Ville.

gwendal.audran@la-seyne.fr

« Trop de jeunes restent au bord du chemin »

A un mois de la signature de la charte « Entreprises et quartiers » soutenue par l’Etat, Marc Vuillemot ne cache pas son inquiétude quant à l’avenir : « Les choix politiques mondiaux, comme nationaux, ne sont pas propres à faire reculer le chômage ». Car le maire de La Seyne le répète, « du CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi) aux emplois francs, les politiques publiques reposant sur la seule aide aux entreprises ne sont pas concluantes » : « Zéro résultat, car les entreprises ne jouent pas le jeu. Et voilà un an, le gouvernement actuel supprimait les aides aux Contrats d’accompagnement dans l’emploi ».

Autant d’exemples qui, poursuit Marc Vuillemot, « accentuent la perte de confiance en la puissance publique » : « Ce n’est pas en comptant sur le Medef et les multinationales qu’on pourra mener une politique républicaine et former des citoyens éclairés », conclut-il.

Relais citoyens

Nord : Place Emile Adjedj, 04.94.02.97.00
Sud : Maison intergénérationnelle st Georges, avenue St Georges, 04.94.30.89.19
Ouest : Ancienne école Eugénie Cotton, rue François Villon, 04.94.06.94.81
Centre/Est : rue Taylor, 04.94.06.90.43

Attention, il n’y a pas d’aide à la saisie des formulaires dématérialisés au Relais Centre/Est, elle se fait à l’Hôtel de Ville.