Un protocole pour continuer les entraînements le week-end

Vendredi 18 septembre, base nautique de St-Elme, Madame le maire Nathalie Bicais et le conseiller municipal délégué à la politique sportive Daniel Martinez se sont rendus à la rencontre des associations sportives. Ces dernières* pourront occuper les structures municipales couvertes le week-end après s’être engagées à nettoyer les locaux entre deux entraînements.

« Nous devons garantir la continuité du service public sans être nous-mêmes source de propagation de la pandémie ». Devant plus d’une dizaine de représentants d’associations sportives seynoises, Madame le maire a rappelé les impératifs sanitaires de la préfecture tout en soulignant que l’activité devait perdurer : « Il faut que la vie reprenne, malgré tout. J’ai besoin que les clubs signent un protocole d’engagement avec leurs pratiques », explique Nathalie Bicais. Vidage des poubelles, fermeture des vestiaires, référent Covid recensant les personnes présentes ou encore marquage individuel des bouteilles d’eau sont égrainés par le protocole (voir aussi plus bas).

Favorables à la proposition, les 14 associations sportives l’ont signé, demandant si ce mode de fonctionnement serait pérénisé. « Pour l’heure, seuls huit agents gèrent les structures sportives le week-end, répond Madame le maire. A moyen terme, nous allons amender le système pour redéployer les personnels de nettoyage en fonction des calendriers (rentrée scolaire, compétitions sportives…). Mais on pourra difficilement assurer un nettoyage entre chaque entraînement ».

(*) Etaient présents l’AETCI-PACA, Toulon-La Seyne Tennis de table, l’EGTS, le Twirling club La Seyne, le Cercle d’escrime seynois, le JJF seynois, Les Randonneurs seynois, le Karaté SIK seynois, La Seyne Var Handball, La Seyne Basket, le GFT, le club de taï chi chuan des Sablettes, Pîle attitude, le Ring olympien.

Le protocole sanitaire