Tribune de la Majorité municipale

La France se relève d’une tragédie. La France qui vit, la jeunesse, la culture, le sport, le vivre ensemble est touchée dans son cœur ce 13 novembre 2015. Le 20 novembre, c’est le Mali qui est atteint puis la Tunisie. Il nous reste aujourd’hui au delà deuil, de l’hommage et du nécessaire travail de mémoire à ne pas céder à la peur pour ne pas la léguer à nos enfants. Il ne faut pas nous désunir au delà de l’horreur. Ce qui s’est produit, c’est l’abomination, c’est la tentative d’établir un état de guerre, c’est la volonté d’instaurer l’épouvante pour avenir et de nous arracher notre liberté et notre conscience de femmes et d’hommes libres par les armes, le crime, le meurtre aveugles. Nous tous, citoyens, habitants de La Seyne et de tous les territoires de la République, avons le devoir commun de nous battre pour la paix. Nous tous, ici, sans discrimination aucune, entamons avec fermeté, dans l’unité absolue requise par la situation, dans l’état d’urgence décrété par le Président de la République, un travail patient et incessant de vigilance et de sécurisation renforcée de notre vie quotidienne. Nous tous préparons aujourd’hui la victoire de l’humanité sur la barbarie. Nous tous, aujourd’hui, devons faire le serment de nous tenir debout, en garants de notre liberté, car c’est ensemble que nous ferons face et que nous maintiendrons le flambeau de l’humanité, de la liberté, de la fraternité. Nous tous sommes l’édifice de notre République dont nos enfants sont les citoyens de demain !