Tribune du Front National

TPM a décidé, sans nos voix, de supprimer tout abattement général à la base de la part intercommunale de la taxe d’habitation, donc d’augmenter ses bases nettes d’imposition, donc le montant de l’impôt à payer. A La Seyne, ce sera en moyenne 36 € de plus. Il est donc acquis que nous rapprocherons progressivement le taux de la taxe d’habitation des Seynois de la moyenne des taux constatés dans les villes de la même strate démographique, si nous administrons la commune.

Nous avons voté contre le contrat de ville 2015-2020 qui nous fera perdre toute liberté pour l’attribution des logements sociaux sur notre commune, en application de la loi Alur du gouvernement socialiste. Nous sommes très réservés sur la solidarité communautaire quand la Ville de La Seyne attend de TPM, depuis plus de six mois, un simple avenant au protocole de gouvernance des aménagements portuaires de la rade, dans notre intérêt. Nous sommes enfin très critiques à l’égard de la politique de la ville, comme la Cour des comptes qui en avait fait le bilan il y a trois ans. Pour rappel : « la situation économique des habitants des quartiers rénovés n’a pas vraiment progressé et la pauvreté y demeure à des niveaux élevés. Des efforts restent à fournir pour dégager des priorités plus claires et améliorer les procédures d’instruction et de contrôle interne, afin de s’assurer de la pertinence des financements accordés. Le programme national de rénovation urbaine (…) n’est pas parvenu à faire émerger une offre d’habitat diversifié ni à promouvoir une mixité sociale et fonctionnelle qui constituait pourtant l’un de ses objectifs fondateurs. »

Nous avions dit, dès 2013 (laseynechange.fr), que le projet de port imaginé par Marc Vuillemot n’était « pas sérieux en ne faisant appel à aucun fonds public directement ». Il n’aura donc pas vu le jour.