Tribune de Les Républicains – UDI

Le Conseil départemental au cours de la reconstruction du collège L’Herminier a réalisé une salle de conférence et d’activités pour qu’elle devienne un outil de culture au service des Seynois. Le 17 Janvier dernier, Nathalie Bicais présidait à l’inauguration de cette salle et la baptisait du nom de Louis Baudoin. Sensible à l’histoire de notre ville, il était important de mettre à l’honneur Seynois érudit et passionné. Mais qui était-il ? Né à la Seyne le 10 décembre 1892, d’une famille attachée par tradition à la Marine et à la Construction Navale, Louis
Baudouin vint au monde rue de St-Roch, devenue de nos jours, Rue Denfert-Rochereau, Au retour de la guerre, il recouvre son modeste emploi au chantier de constructions navales, puis il entre à la Direction de l’artillerie navale du port de Toulon. Mais sa passion c’est sa ville et l’histoire de sa région. Il y travaillera toute sa vie à travers une association qu’il crée : la Société des amis de la Seyne ancienne et moderne. Son oeuvre majeure qui restera pour la postérité, c’est son ouvrage magistral : L’histoire générale de La Seyne-sur-Mer imprimé en 1965. Ce grand Volume de 908 pages est une véritable encyclopédie où l’auteur a confié l’ensemble de ses vastes connaissances sur son pays natal. Couronné par l’Académie de la marine le 11 octobre 1968, il sera Chevalier de l’Ordre des Palmes académiques (1956) – Officier de l’Ordre de l’Education artistique, scientifique et littéraire (1967) nommé Chevalier, élevé à la dignité de Commandeur dans l’Ordre international pour la Renaissance des arts et des lettres (en février 1976). « L’Historien, à la foi ardente, travaille pour les autres et non pour lui-même et il ne s’enfonce dans le passé que pour avoir de nouvelles raisons de croire en l’avenir ».