Tribune de Les Républicains – UDI

Monsieur le Maire, il n’y a pas d’argent public, il n’y a que de l’argent des contribuables. Et ceux-là, vous ne vous en souciez guère. Comme vous n’avez jamais créé de richesse en 12 ans de mandat, notre critique politique est claire : vous n’êtes plus l’homme de la situation. Vous êtes le pilote d’un navire qui fait eau de toutes parts. Un Pitalugue qui tournerait en rond, à cause d’un commandant incapable de lui donner un cap. Sans investissement on ne peut pas avoir une ligne de conduite municipale si ce n’est de continuer à durer à son propre profit politique. Et là il faut avouer que vous êtes assez fort. Un constat : vous n’avez aucune ambition en matière l’investissement pour la ville de la Seyne ! Ceux qui réussissent trouvent des solutions et ceux qui échouent trouvent des excuses ! Et les excuses c’est un peu votre marque de fabrique. Pour vous c’est l’État qui est toujours le grand responsable. Trop facile. Pour les ateliers mécaniques et les fameux cinémas votre défense lamentable et mensongère c’est de faire croire à tout le monde que l’opposition est contre ! Mais contre quoi ? Contre votre incapacité à respecter les procédures et à vous faire condamner année après année par le tribunal administratif. Le contribuable va certainement devoir payer vos erreurs ou votre négligence et nous n’avons aucune responsabilité dans vos échecs successifs. Et puis surtout Monsieur le Maire, ce que l’on vous reproche c’est d’avoir succombé à la pression de la bétonisation de notre ville. C’est tout le contraire de ce que vous aviez promis en 2008 ! Je crois en fait que vous êtes un adepte de Dalida : des mots, toujours des mots. Vous tentez encore de bercer d’illusion les Seynois en leur murmurant de belles promesses. Nos concitoyens ne sont plus dupes !