Tribune de la Majorité municipale

La période préélectorale est connue pour être la saison préférée des faiseurs de miracles. Ils ont déserté le terrain des solutions pendant 6 ans ? Qu’à cela ne tienne : ils arrivent en sauveurs et en fanfare ! Leur méthode ?
1 – Faire feu de tout bois en s’imaginant qu’il suffit de promettre. Dire qu’il suffirait de voter pour eux pour magiquement réduire à zéro toute insécurité, qu’il suffirait d’une incantation pour ranimer le coeur de ville, que
des photos sur papier glacé redressent l’économie et l’emploi. Le problème c’est la désillusion qui suit toujours
ce genre de boniments.
2 – Donner de la ville la pire des images et se comporter en parfait “troll“ ou “hater” en criant « Berthe au secours, les Sablettes au secours, la corniche au secours, le centre-ville…. La Seyne au secours ». Lol !
Tout à leur ambition, ils ne parlent plus de La Seyne que comme d’une ville sinistrée et dangereuse. Qu’ils continuent comme ça (en démolissant au passage le portrait de La Seyne) à prendre les gens pour des imbéciles…
Les touristes, eux, sont toujours plus nombreux ; les entreprises, elles, sont toujours plus dynamiques (exemple récent : Monaco Marine) ; et les Seynois, eux, savent bien que pour leur ville, il faut rester obstiné, opiniâtre, optimiste et réaliste. Car le travail paie : 3e fleur, label Cité éducative, Ville amie des enfants… La Seyne est belle,
contrastée, dynamique, attractive, pleine de caractère, solidaire et fraternelle. Il faut tout simplement l’aimer pour la défendre et en être son plus fidèle ambassadeur. L’été arrive, les festivités sont prêtes et La Seyne avance.