Tirs à Berthe : le maire entendu par l’Etat

Suite aux actes de violence de ce week-end, et au lendemain de son appel au renfort de moyens, le maire salue la mobilisation accrue des forces de police, annonce des mesures municipales et renouvelle son appel aux familles.

« Grâce aux coopérations dont l’exemplarité est unanimement reconnue entre l’État et la Ville, en matière de sécurité publique et d’éducation prioritaire, explique ce matin le maire, mes appels au renfort de moyens, suite à l’événement qui aurait pu être tragique et qui a secoué la cité Berthe et notre commune dans la nuit de samedi à dimanche, ont été immédiatement entendus ».

Répondant à sa demande, le préfet du Var et le directeur départemental de la sécurité publique ont renforcé dès dimanche en fin d’après-midi les moyens dévolus à la police nationale dans le quartier Berthe, par l’affectation d’un « groupe de sécurité de proximité » (GSP).

« Il est nécessaire que nos concitoyens puissent être rassurés par une présence visible des forces de l’ordre, insiste Marc Vuillemot. Il rappelle que ce renfort « a été rendu possible grâce aux dispositifs de zone de sécurité prioritaire (ZSP) et de quartier de reconquête républicaine (QRR) que j’ai obtenus de l’État pour notre métropole. »

Un centre d’écoute psychologique

De son côté, répondant également à la sollicitation du maire, l’Éducation nationale a confirmé que tous les collégiens pourront être accueillis dans leur établissement. « C’est une nécessité car, outre sa fonction instructrice et émancipatrice, l’École est un lieu rassurant d’éducation encadrée de nature à rassurer les familles face au désœuvrement des enfants pouvant conduire à des déviances. J’en remercie les autorités académiques et les enseignants » souligne le maire.

Par ailleurs, la mairie, avec l’appui de l’association Vivre en Famille (AVEF), spécialisée en ce domaine, met en place à compter de mardi 2 juin, un centre d’écoute psychologique qui sera ouvert à la Maison des services publics, au Germinal, en faveur des personnes désirant être accompagnées suite au dramatique événement.

Marc Vuillemot renouvelle son appel aux parents, il leur demande de veiller à ce que leurs enfants reprennent le chemin de l’école et ne trainent pas la nuit hors de leur domicile : « et je témoigne, au nom de tous les Seynois aux victimes, à leurs proches, et à nos habitants, toute notre compassion. »

sylvette.pierron@la-seyne.fr