The Beatles Factory en résidence à Tisot

Du 1er au 6 mars derniers, le Centre culturel Tisot accueillait en résidence The Beatles Factory. L’occasion pour les sept musiciens de répéter sur scène leur story concert « Days in a life ». Un beau moment d’une heure cinquante immortalisé en vidéo.

Des images noir et blanc de l’assassinat de John Lenon, un trio de cordes classique qui reprend Eleanor Rigby, et la légende des Beatles renaît sur la scène de Tisot : « A travers ce story concert, je voulais rendre hommage au message universel des chansons des Beatles », résume Fabrice Della Gloria. Au côté d’Amandine Anelli, premier violon, ce Sanaryen décide en effet de monter en 2018 The Beatles Factory « non dans l’esprit d’une tribute band (NDLR : groupe hommage aux Beatles) mais plutôt de son influence sur la société, par delà les générations ». Car les sept musiciens (Fabrice, Nicolas, Laurent et Thierry pour le Quartet Rock, Amandine, Iryna et Marjolaine pour le trio de cordes et Fab au vocal) sont tous quadragénaires ou trentenaires : « Les Beatles ont beau être contemporains de nos parents, nous avons tous la passion des Fabulous Four ». Une trentaine de titres, dont certains revisités, émaillent le concert, avec une mise en scène de Pierre-Loïc Lainé via des mappings vidéo.

Venus de Grenoble ou de Nice, les artistes de The B-Factory renouvellent la tradition des résidences au Centre culturel Tisot : «  Les résidences se poursuivent à Tisot malgré le Covid dans le respect des restrictions sanitaires, explique Jean-Louis Andréani, directeur de la culture. Celle-ci entre dans le cadre de collaboration de création qui de plus donnera lieu à un concert cet été ».

Rendez-vous donc très bientôt pour un voyage dans le temps ou dans nos propres souvenirs…

Le teaser du concert "Day's in a life". A retrouver en intégralité vendredi 26 mars à 19h sur la page Facebook officielle de La Seyne-sur-Mer

« Une douzaine de résidences depuis décembre dernier »

Adjoint délégué à la politique culturelle, Dominique Baviera était présent lors de l’enregistrement de ce concert vendredi 5 mars dernier au Centre culturel Tisot. Il nous livre ses observations.

« Les résidences d’artistes m’apparaissent aujourd’hui comme étant un pan important de la nouvelle politique culturelle impulsée par la Municipalité et Madame le Maire.

Il s’agit désormais de permettre à des artistes de différentes disciplines (Art chorégraphique, musique, théâtre, écriture, arts plastiques …) d’être accueillis dans les meilleures conditions au sein de différentes structures culturelles communales et de participer ainsi à la dynamique culturelle de notre ville ; et ce, en favorisant la création in situ, la mise en situation des artistes, l’ouverture et l’éveil des publics (sous forme de rencontres à venir) mais également en favorisant la diffusion.

Cette politique de résidences s’inscrit dans une volonté d’accueil d’artistes et de diffusion de leurs œuvres. Je le répète, quelle que soit la discipline ou le mode opératoire des créateurs pour la plupart issus de notre ville ou du département.

Il s’agit par ailleurs de valoriser et de promouvoir nos talents. Et La Seyne est une réelle pépinière en la matière.

La résidence est un outil très important afin d’enrichir les missions artistiques et culturelles des acteurs d’un territoire à partir de besoins et de ressources identifiés au service des politiques publiques.

Dans le cas seynois, au sein de lieux parfaitement adaptés comme l’Espace Tisot ou le chapiteau Circoscène notamment et dans l’avenir d’autres, il est question désormais de mettre en relation l'(les) artiste(s) ou la compagnie avec le public (dès que l’aspect sanitaire le permettra) sous forme de répétitions publiques destinées à tous types de publics et de restitution à travers principalement un spectacle ou un concert ponctuant la dite résidence.

A titre informatif, une douzaine de résidences ont déjà été effectuées tant à Tisot qu’à Circoscène depuis le mois de décembre dernier. »