Sylvain Zarli : un P’tit Molière pour un grand acteur

A 34 ans, le comédien a décroché le P’tit Molière 2019* pour «Le journal d’un fou», un seul-en-scène qu’il a créé au Conservatoire à rayonnement régional de TPM à La Seyne.

C’est à La Seyne-sur-Mer où il a grandi, qu’il a commencé le théâtre, à l’école primaire. Et c’est au conservatoire de sa ville qu’il est revenu, à la trentaine, après un beau début de carrière, pour se perfectionner dans l’art de la comédie, avec Christine Reggiani, la directrice du Conservatoire à rayonnement régional de la rue Jacques-Laurent. « Je suis un acharné du travail. J’ai obtenu le diplôme du CNR, le COP**qui valide sept années d’un cycle intense. Mais surtout, grâce au conservatoire, j’ai pu créer mon spectacle clé en main, Le Journal d’un fou ».
Pas facile d’adapter cette nouvelle de Gogol, écrite comme le journal intime d’un fonctionnaire russe qui sombre dans une pathologie psychiatrique, assez sévère. C’est avec ce spectacle mis en scène par Stéphanie Slimani qu’il monte à Paris, où il est programmé au théâtre Michel-Galabru. Puis il le joue pas moins de 50 dates dans des théâtres parisiens.
L’été dernier, il transporte Le Journal d’un fou au festival Off d’Avignon. Et ça continue ! Jusqu’au 25 avril, la pièce est programmée au Théo théâtre de Montparnasse.
De Shakespeare à Aristophane
C’est grâce aux frères Berling et tout particulièrement à celui qu’il nomme comme son mentor, Philippe, que Sylvain monte sur les planches du théâtre Liberté. « Il me propose Le Songe d’une nuit d’été de Shakespeare où je jouais Thésée », se souvient Sylvain. Puis les spectacles au Liberté s’enchaînent : Lysistrata d’Aristophane, La grève du sexe où il interprète Niquelas de Boncoup, sans oublier le rôle de Vincent dans Comédie sur un quai de gare, qu’il a joué pas moins de 60 fois au théâtre Sud varois de Saint-Mandrier. Mais le comédien seynois ne joue pas que sur les planches. Il a déjà tourné deux films : Sur le chemin des glaces et Au plus près du soleil.
Depuis peu, il fait partie de la prestigieuse agence parisienne Rebecca. Car Sylvain réside désormais à Paris, mais quand il veut être lui aussi, « au plus près du soleil », c’est à La Seyne-sur- Mer, chez ses parents, qu’il aime se ressourcer, et aux Sablettes plus particulièrement : « C’est sur cette plage que j’ai appris à nager, dans tous mes souvenirs d’enfance il y a les Deux frères. Le Provence plage a toujours été mon QG ».

sylvette.pierron@la-seyne.fr

* L’antichambre des Molière récompense les meilleurs spectacles et acteurs qui sont à l’affiche des théâtres parisiens de moins de 150 places.
** Le Cycle d’orientation professionnel d’Art dramatique.