Stationnement : « Le civisme de chacun doit prévaloir »

La vidéo-verbalisation sera opérationnelle à partir de lundi 9 septembre. Sur les 55 caméras mises en service sur la commune, 37 sont installées en centre-ville.

A partir de lundi, le non respect du code de la route et des usages pourra être sanctionné par le biais d’un dispositif de vidéo-verbalisation. La mise en place de cette mesure s’appuyant sur la vidéo-surveillance intervient néanmoins, souligne le maire Marc Vuillemot, « après une phase de prévention », à l’instar de la campagne de lutte contre les incivilités qui vient d’être menée pendant plusieurs mois. Le maire rappelle en outre que le service de la Police municipale a été renforcé ces dernières années, avec le recrutement d’ASVP (agents de surveillance de la voie publique), d’agents de médiation, la création d’une brigade de cadre de vie…

Mais s’il considère que « le civisme de chacun doit prévaloir », force est de constater que les actes d’incivilité sont encore trop nombreux, notamment en centre-ville où les règles de stationnement et de la zone de rencontre (qui donne la priorité aux piétons) peinent à être respectées.

Trente-sept des 55 caméras installées sur la commune – après approbation du conseil municipal, autorisation de la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) et du procureur de la République – se trouvent par conséquent dans le centre-ville. Toutes sont reliées à des écrans surveillés par un agent de la Police municipale. En cas de stationnement gênant, le système de vidéo prend une première photo, puis une seconde après un intervalle de deux minutes. C’est cette dernière qui déclenchera la procédure de verbalisation.

laurence.artaud@la-seyne.fr

En photo : Le rond-point Yitzhak Rabin où les infractions aux règles du stationnement sont récurrentes.