La Seyne, ville verte

A l’heure de la Conférence des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP 21), retour sur 10 années d’investissements seynois pour l’environnement.

Esplanade M a r i n e , 17 avril dernier. La navigatrice Catherine Chabaud fait étape pour son Tour de France des Solutions pour le Climat. L’installation de  thalassothermie est retenue pour figurer sur son livre blanc à Paris lors de la COP 21. « Le différentiel thermique entre l’air et la mer alimente en froid et en chaud plus de 250 logements Porte Marine, le casino, ainsi que les futurs immeubles de Porte Marine 3 », rappelle Denise Reverdito, adjointe déléguée à l’environnement. Des actions concrètes, la Ville n’en manque pas. Dans l’énergie, le parc immobilier de TSH est équipé de panneaux photovoltaïques, permettant de revendre l’électricité à EDF. Le réseau de chaleur de l’usine d’incinération de Lagoubran assure par ailleurs le chauffage du quartier Berthe. « Bien des bâtiments communaux ont par ailleurs été isolés grâce aux certificats d’énergie, financés selon le principe pollueur-payeur », poursuit l’élue. La crèche Emile Combe, l’Espace accueil jeunes rue Baptistin Paul, l’école Malsert, le gymnase Sauvat, la salle Baquet ont vu leur toiture ou leur réseau d’eau chaude ainsi isolés. « Consommer autrement passe aussi par le forage arrosant la pelouse de Marquet, par des mousseurs sur les robinets, le recours au Repair Café ou le recyclage ».
Points verts
Les points-verts permettent ainsi aux riverains de broyer leurs déchets verts à Janas ou Fabrégas en échange de compost. Et les points d’apports volontaires cartons-verres-plastiques recyclent, tout en allégeant les ordures ménagères. Au chapitre alimentation, l’agriculture raisonnée du Domaine de Fabrégas propose ses légumes de saison : « Bruno Oberti vend directement au public les mercredis après-midi et les samedis matin. Et les restaurants scolaires doivent prochainement en bénéficier », annonce Denise Reverdito. Pour les transports, un plan de déplacement des établissements scolaires est en cours. Idée, mobiliser les parents, faute de volontaires pour poursuivre le pedibus. Côté vélo, le dernier tronçon de la piste cyclable à Brégaillon permet désormais de rallier Six-Fours à Toulon sans interruption. A noter, enfin, parking Martini, deux prises pour les véhicules électriques.
gwendal.audran@leseynois.fr