Romain Legras : défendre la mer

Le responsable de Créocéan mesure les progrès réalisés pour sauvegarder la biodiversité marine, mais également la route qu’il reste à parcourir pour responsabiliser tous les acteurs. Sa société fête 25 ans de présence très active à La Seyne.

La mer, Romain Legras est tombé dedans tout petit… Marseillais, enfant il vénérait le commandant Cousteau, et s’il plonge parfois, la richesse de notre littoral sous-marin l’a simplement toujours émerveillé. Son recrutement par Créocéan au début des années 2000 est une étape importante dans ce parcours, les pieds dans l’eau, mais la tête formant des plans pour sauvegarder les herbiers de posidonies, éviter l’érosion des plages ou veiller à ce que « rejets en mer » ne rime pas avec « regrets amers ». « Notre équipe d’une dizaine de professionnels motivés conseille les maîtres d’ouvrage, tant pour les aspects biologiques de la biodiversité que pour le respect du droit de l’environnement ». Créocéan, il y a vingt-cinq ans issu de l’Ifremer, est aujourd’hui intégré au groupe d’Yves Gillet, Kérane. Le siège est à La Rochelle, et des représentations ponctuent tout le littoral français, Papeete compris. « Parfois nous devons dire carrément au client : “ça ne va pas être possible” pour son bien comme pour celui de notre environnement marin ». Celui-ci évitera de lourds démêlés avec l’administration et la justice, et les herbiers sous-marins, crèches à poissons, resteront en l’état. Les sociétés pétrolières, les grands de l’immobilier et les collectivités qui font confiance à ce bureau d’études, «leader français du conseil dans son domaine, malgré son effectif modeste de 70 salariés, » pourront ainsi travailler sans impacter la nature, « ou en compensant intelligemment là ce qu’ils ont affecté ici ». A 44 ans, le dirigeant de l’équipe provençale de Créocéan garde vive l’émotion des premières années. « Je n’aime rien tant que Le Brusc ou Tamaris, sinon la Corse ! » où travaillent aussi ses collaborateurs, souligne-t-il. Le conseil en biodiversité littorale a désormais assez d’expérience pour juger du chemin accompli par la société. « Nous en avons fini avec les errements des années 60-70 et du bétonnage littoral à tout va. Mais il reste beaucoup à faire pour éduquer nos élus et nos professionnels à la connaissance des enjeux littoraux, et à la prise en compte systématique de la biodiversité marine. Ce qui est invisible sous la mer est plus difficile à défendre parce que plus complexe à faire connaître ».

Michel Neumuller

Plus d’infos
Créocéan, 230, av de Rome
04 98 00 25 80
http://creocean.fr

Créocéan a fêté les 25 ans de son agence PACA-Corse

CREOCEAN a fêté, jeudi 20 septembre, les 25 ans de son agence PACA CORSE au Casino Joa de La Seyne-sur-Mer. 25 ans d’études passionnantes, fascinantes sur les rivages méditerranéens de Provence, de la Côte d’Azur et de la Corse… sans oublier Monaco.

Près de 70 personnes sont venues célébrer cet événement. En présence du Maire de La Seyne-sur-Mer, Marc Vuillemot, du Président du Groupe Keran et de CREOCEAN, Yves GILLET, de Denis VALANCE, Directeur Général de CREOCEAN, l’ensemble des compétences et études emblématiques de la société a été présenté aux clients et partenaires et amis, dans une ambiance décontractée.

L’équipe et les intervenants : Déborah MILLE, Claude REVERET, Olivier HERLORY, Véronique LANDRAS, Elina DELORD, Olivier LE BRUN, Olivier VIGNOULLE, Sylvie BAUDRY, Etienne CLAMAGIRAND (société ARCHITEUTHIS), Arnaud CAZENAVE de la ROCHE (Directeur Scientifique du Centre d’Etudes en Archéologie Nautique – CEAN).