Quartier Sud : Le service postal de proximité maintenu

Le Relais La Poste Services+ aménagé au sein de la médiathèque Le clos Saint-Louis a ouvert le 16 janvier. Deuxième structure de ce type en France, elle intègre des objectifs sociaux et solidaires.

Si le dénouement est somme toute satisfaisant, il fait suite à « des mois de négociation », rappelle le maire Marc Vuillemot. Un Relais La Poste Services+ installé dans les locaux de la médiathèque Le Clos Saint-Louis remplace ainsi, depuis le 16 janvier dernier, La Poste de Tamaris. 

Certes, les Seynois étaient particulièrement attachés à ce bureau historique, mais la jolie bâtisse qui l’abritait a été reprise par les ayants droit de Michel Pacha qui la fit construire. Une « baisse de fréquentation évidente » ne pouvait par ailleurs justifier, selon le maire, la disparition du service de proximité, comme l’avait alors prévu le groupe La Poste. Il n’était en effet pas acceptable, pour la municipalité, que les chiffres l’emportent sur « des raisons humaines et sociales ».

Plusieurs pistes ont ainsi été à l’étude durant ces mois de discussions, en grande partie menées pour la Ville, par la conseillère municipale Michèle Houbart, en charge de la Maison de Services publics. Marc Vuillemot ne cache pas avoir refusé, « par principe », la proposition de créer une agence postale communale, solution privilégiée par le groupe La Poste dans les situations similaires : « Il n’était pas question que la collectivité locale assume le coût d’un service confié à une entreprise nationale si elle tient à maintenir celui-ci sur son territoire », a-t-il argumenté.

Réduire la fracture numérique

Aussi l’idée d’un Relais La Poste Services+, une structure novatrice – la deuxième à ouvrir en France après La Roche-sur-Yon – a-t-elle été retenue. Et c’est La Poste qui a pris en charge les travaux d’aménagement du guichet au sein de la médiathèque municipale Le Clos Saint-Louis (pour un montant de 17 000 euros).

Cette solution remplit d’abord son principal objectif : maintenir l’offre d’un service postal de proximité. « Les opérations de courrier sont assurées, la seule différence, précise Roger Tantot, délégué aux relations territoriales du groupe La Poste, c’est le niveau des opérations financières qui se limitent à des opérations de dépannage limitées à 350 euros par semaine et par compte. »

Mais ce nouveau Relais présente aussi un intérêt en termes d’économie sociale et solidaire, comme le souligne Marc Vuillemot : son ouverture a fait l’objet d’une convention de partenariat tripartite entre La Poste et la Ville, mais également avec Face Var (Fondation Agir contre l’exclusion). Par le biais de l’association, deux personnes en parcours d’insertion sont employées pour « exercer une mission d’accueil, mais également pour réduire la fracture numérique [notamment auprès des personnes âgées] », souligne son président, Olivier Cavallo. Or en cela, insiste-t-il, « Face est au cœur de ses objectifs en facilitant l’accès au service public aux personnes vulnérables. »

Dernier atout relevé par le maire : Le choix du Clos Saint-Louis, outre sa localisation à quelques pas de l’ancien bureau de la corniche Tamaris, « offre aux usagers de la Poste qui n’étaient pas usagers de la médiathèque, l’opportunité de découvrir cette offre de service public ».

laurence.artaud@la-seyne.fr

Les horaires d’ouverture sont ajustés à ceux de la médiathèque : les mardi et vendredi de 13h15 à 17h45 ; mercredi et samedi de 10h15 à 17h45 (pause de 12h à 13h) ; le jeudi de 10h15 à 12h45.

Adresse : 887, avenue Henri Guillaume

Reportage vidéo

Jeudi 17 janvier, lors de la signature de la convention de partenariat entre la Ville, le groupe La Poste et Face Var