Objectif : Tour Eiffel

Après la Tour Montparnasse, à Paris en septembre 2018, la tour ROnquières, à Bruxelles en octobre 2018, l’athlète unijambiste seynoise Valérie Hirschfield s’attaque à plus haut. Le 13 mars prochain, elle fera partie des 130 personnes à gravir les 1665 marches de la Tour Eiffel à l’occasion de la Verticale de la Tour Eiffel.

Les challenges ? De véritables sources de vie pour Valérie Hirschfield. Depuis quelques mois, les ascensions ont la préférence de la Seynoise qui, toujours détendue, entend mettre ses exploits au service de bonnes causes : « Tout est parti d’une blague, voilà deux ans. On s’est promis de monter 25 étages d’une tour à Marseille en binôme avec Jean Laurent », se rappelle Valérie, jusque-là familière des courses. Deux ascensions plus tard, le binôme imagine plus grand. « Nous nous sommes inscrits à Tower Run de la Tour Montparnasse » poursuit-elle. Organisée par la Fondation Gustave Roussy pour la recherche contre les cancers pédiatriques, l’épreuve consiste à gravir 60 étages, 1 000 marches pour atteindre le sommet à 210 mètres : « Le problème n’est pas le nombre de marches mais leur hauteur. Paradoxalement, ce furent les trois premiers étages les plus difficiles. Et nous sommes parvenus en haut en 38 minutes », raconte-t-elle. 

La rencontre de pompiers en exercice lui permet alors de participer à une autre épreuve : la Tour des défis, organisée par la Fédération royale des corps de sapeurs pompiers de Belgique : « Il s’agit de l’ascension de la Tour Ronquières, une tour industrielle de 784 marches à Bruxelles, que j’ai montée en 19 minutes… ».

Le 19 mars prochain, elle s’attaquera donc aux 1665 marches de la Dame de fer : « Je laisserai les autres concurrents partir en premier, de manière à ne pas être gênée en montant. Le défi sera aussi de ne pas glisser avec les cannes sur les marches en métal, et de gagner le troisième étage ».

Un objectif qu’elle entend atteindre en pratiquant la musculation quotidiennement. D’ailleurs, Valérie pense d’ores et déjà au défi qui l’attend en mai 2019 : participer à l’ascension de la tour First, plus haut bâtiment du quartier de la Défense.

Retrouvez Valérie sur Facebook

L'arrivée au 60e étage de la Tour Montparnasse, en septembre 2018