NAO Fermetures : des précurseurs

Pour sa progression constante de chiffre d’affaires sur les trois dernières années, la société NAO basée ZAC Jean-Monnet a reçu le Trophée top Gazelles de l’Union patronale du Var. Un succès bâti sur la commercialisation de ses pergolas bioclimatiques.

C’était il y a un peu plus de dix ans. Guillaume Pellereau créait son entreprise de menuiserie alu à La Cadière d’Azur. « Des volets, des portes et des garde-corps au départ », raconte Bryan Bensoussan. Après une première installation à la Ciotat, la société NAO (Nouvel Art d’Occulter) implante ses bureaux ZAC Jean-Monnet, avec un atelier situé dans les anciens locaux de PIP aux Playes. « Voilà cinq ans, nous étions les premiers à proposer des pergolas bioclimatiques. Ces trois dernières années, le chiffre d’affaires a crû de 30 %, affichant 10 millions d’euros en 2020 », poursuit le gestionnaire administratif de cette PME de 37 salariés. A ses côtés, Julie Cholley, responsable commerciale du pôle pergola confirme : « Le confinement a permis aux gens de mûrir leur projet et les commandes ont explosé au printemps ». Résistantes au vent et à la pluie l’hiver avec leurs lames s’orientant de 0 à 120 °, ces pergolas bénéficient d’un effet ventilation l’été en les ouvrant à 30° : « C’est aussi le moyen de disposer d’une nouvelle pièce à vivre. Nous sommes précurseurs de la pergola de 7 mètres sur 4,5 m sans poteau central », assure-t-elle. Entièrement réalisées sur mesure avec des matériaux made in France, ces structures sont exportées jusqu’au Portugal et en Suisse.

nao-fermetures.fr

L'interview de Guillaume Pellereau, PDG de NAO Fermetures