Monaco Marine : maintenance des premiers superyachts

Jeudi 29 novembre, la presse était conviée sur le site de Monaco Marine à Bois Sacré. L’occasion d’assister à la mise à sec des 460 tonnes du Keri Lee III, Trinity Yacht de 54m.

Le tout nouveau chantier naval à La Seyne-sur-mer qui a ouvert le 1er novembre est un exemple de ce qui se fait de mieux en matière de chantier naval de maintenance et de refit au monde. Spécialisé sur le segment des Superyachts de plus de 30m et jusqu’à 55m, cette nouvelle infrastructure permet d’accueillir dans les meilleures conditions et avec les meilleurs outils jusqu’à 28 yachts en même temps conférant ainsi à la destination de la rade de Toulon un éclairage mondial auprès des acteurs clés de la grande plaisance.

Le site appelé La Seyne-Toulon est ainsi un des plus grands sites dédié à l’entretien de superyachts de 50 mètres en Europe (40 000m2) démontrant ainsi l’excellence du savoir-faire français dans ce domaine.

Les premiers Superyachts amarrés et mis à terre

Livadia, Moonen de 30m et La Polonia, Swift ships de 47m sont déjà mis à terre pour des opérations de maintenance allant du carénage à de la reprise de pont. Aujourd’hui, c’est Keri Lee III, Trinity Yacht de 54m qui est sorti de l’eau pour une période de 4 mois à l’occasion de sa visite de classe.

Un marché en pleine expansion

Le marché du yachting a rattrapé les niveaux d’avant la crise et s’apprête à dépasser le niveau record de 2008. La taille de la flotte de navires de plus de 30 mètres en 2017 est estimée à 5.247 unités contre 5.051 unités en 2016 soit + 4 %. Cette progression est conforme à la tendance de long terme observée sur le marché, qui enregistre une croissance de la flotte de 54 % sur 10 ans, soit un taux moyen de croissance de 5,4% par an.

Le dynamisme de ce marché du yacht de luxe ne peut qu’interpeller d’autant plus que 50% de cette flotte mondiale se trouve en Méditerranée en raison de l’attractivité de la French Riviera. C’est un atout majeur pour les PME et les TPE de la région Provence Alpes Côte d’Azur. Les entreprises hollandaises et allemandes, leaders de la construction navale sur les grandes unités, sont d’ailleurs déjà en phase d’investissement pour augmenter leurs capacités industrielles et ainsi répondre à la demande du marché malgré leurs situations géographiques éloignées.

Une locomotive pour une filière et un investisseur à long terme

Monaco Marine est un réseau de chantiers de refit et maintenance pour les yachts, les superyachts, les méga yachts et les gigayachts jusqu’à 180m. Entreprise de service créée il y a 23 ans, Monaco Marine fournit et garantit une infrastructure de haut niveau, l’expertise métier, la sélection des meilleurs sous- traitants, la maitrise d’œuvre et la coordination de projet avec un engagement ferme pour ses clients: la qualité au plus haut niveau. Proposer une offre de service mondialement reconnue repose donc sur la capacité à développer une filière complète de compétences techniques. Grâce à ses sept chantiers navals de Beaulieu sur Mer à Marseille, sa marina privée de Monaco et son programme unique de chantiers navals mobiles, Monaco Marine apporte son expertise et ses sous-traitants sur les projets de refit et de maintenance le plus prestigieux. Plus de 3 000 yachts sont remis en état, réparés ou hivernés chaque année.

Depuis 2010, 45 millions d’euros d’investissements ont été effectués par l’entreprise Monaco Marine permettant ainsi à un site industriel comme La Ciotat de prendre son essor ou un site comme celui de La Seyne-Toulon de voir le jour. Monaco Marine, c’est aujourd’hui 200 collaborateurs dédiés à l’univers du yachting en interne mais c’est également un tissu de sous-traitants considérables regroupés au sein de la filière yachting. En PACA, c’est un marché qui représente 728 millions d’euros et 3400 emplois au total. Le poids économique des chantiers navals à lui seul est estimé à plus de 200 millions d’euros avec plus de 250 entreprises sous-traitantes et 2500 emplois.

Le reportage de Var Azur TV

Monaco Marine : les chiffres clés

Réseau de 7 chantiers navals et de une marina de Monaco à Marseille. 132 500m2 dédiés aux activités du yachting – 200 employés – +de 600 fournisseurs – CA 2017: 66 millions € – 3000 entrées client par an Taux de fidélité client de 80% – Coût de revient annuel d’un Superyacht 10% de la valeur d’achat dont 2 à 4% consacré au refit et à la maintenance.