Meddy Viardot, un Seinenc eclectic

Meddy Viardot négocie des logements, fait rire sur scène, et souhaite sérieusement servir dans la Gendarmerie. Le jeune Seynois conjugue ses passions et organise samedi 2 février à 21h une conférence prestigieuse au Casino Joa.

Avètz que de chausir : lo professionau de limmobilier, lumorista o lo gendarme. O lei tresPerqu’amMeddy VIardot, leis auretz totei en un solet. L’òme quinicièt una conferéncia TED au Casino Joa lo dos de febrier arriba de menar tres camins de vida en un ! Lo joine de 24 ans es sus lo pontin despuei sei trege ans, e li fa petar dau riure son public, particularament amd’istòrias martiniquesa. Baileja a Tolon l’agéncia immobiliera que creèt son paire, ara retirat, e ses afogat per lo mestier dei gendarmas, que n’en faguèt la preparacion per èstre dins la resèrva. « Siáu pas maridat e sensa dròlles, adonc ai de temps e pòdi viure tot aquelei passions » que nos vèn.

Meddy voliá faire « Sciénçia Politica » mai finalament reprendrà l’agéncia dau paire, en luec de faire l’ENA. « Camin fasent, me siáu afogat per lo mestier », e aquò li a laissat de temps per escriure – una regalada ! – de scenetas onte pòt faire riure dun enterrament a la Martinica – l’umorista siguèt estat presentat a la TV per lo presentator Nagui. Ses assajat a la Radio TOP FM de Tolon, e a fa lo festival dau riure de Paris, que li a donat loportunitat de debanar son gaubi davant mila personas au teatre Maribel, ont arribèt en mieg finala.

Amlo Fadat Comedy Club, encara a Tolon, sota l’aflat de Jeròni Leleu, intra ara dins una còla de joinei talents dau Sud, ai Fantasiás Tolonesas. « Jogam au Zenith e fem una bòna chorma, aquò me dona de vòlha ».

Mai au Seinenc de totjorn, que pasmens crebèt l’uòu a Oliulas, li es pas pron, que sacontenta pas de jornadas de vint-e-quatre orasSon fraire mena delicoptèrs per larmada de tèrra, eu fa çò que pòt per intrar dins la Gendarmariá : « fòrça papiers, puei una entrevista, e un estagi de quinge jorns per tot veire… » e vaquí-lo dins la resèrva, ben orgulhós de poder servir.

Lo 2 de febrier, leclectic joine adonc èra a lançar quatre dichas de conferenciers per lo prestigiós TED –Technology Entertainment Design que li donèt lei quatre pès blancs, sus lo tèma « enjuecs nòus e mutacions », onte aviá convidat un generau de Gendarmariá, un gobernador dau Rotary, un de seis ancians professors de l’escòla de comèrci, e una fotografa afogada de diplomacia….

De saupre se l’òme se trobarà pas encara una tissa a lora que sa vida fa jamai que sendraiar, e que manda la man de pertot.

Michel Neumuller

Article écrit en provençal  maritime, avec les suggestions lexicales de Pèire Brechet.

Les mots dAquí

 

Pontin = estrade, scène

Afogat = passionné

Gaubi = savoir faire

S’endraiar = se mettre en route

(Donar) lei quatre pès blancs : carte blanche

Tissa : marotte

Sota l’aflat : sous l’égide de

Un Seynois éclectique

 

Vous avez le choix : le professionnel de l’immobilier, l’humoriste ou le gendarme… ou les trois. Car avec Meddy Viardot, vous les aurez tous en un. L’homme qui montait le projet d’une conférence TED au Casino Joa, le 2 février arrive à mener trois carrières en une ! Ce jeune homme de 24 ans est sur scène depuis ses 13 ans, et il y fait rire son public, particulièrement avec des histoires martiniquaises. Il dirige à Toulon l’agence immobilière que créa son père, maintenant à la retraite, et il s’est passionné pour le métier de gendarme dont il fit la préparation pour être dans la réserve. « Je ne suis pas marié et sans enfants, j’ai du temps. Donc je peux vivre toutes ces passions » nous déclare-t-il.

 

Meddy voulait faire Sciences-Po mais finalement il reprendra l’agence de son père au lieu de faire l’ENA. « En chemin, je me suis passionné pour le métier », et ça lui a laissé du temps pour écrire – un plaisir ! – des saynètes où il peut faire rire d’un enterrement à la Martinique. L’humoriste a été présenté à la TV par le présentateur Nagui. Il s’est essayé à la radio TOP FM de Toulon, et il a fait le festival du rire à Paris qui lui a donné la possibilité de présenter son talent devant mille personnes au théâtre Maribel, où il parvint en demi-finale.

Avec le Fadat Comedy Club, à Toulon encore, sous l’égide de Jérôme Leleu, il entre dans une troupe de Jeunes talents du Sud, aux Fantaisies Toulonnaises. « Nous jouons au Zénith et nous formons une bonne équipe. Ça donne de l’énergie. »

Mais au Seynois de toujours, qui pourtant est né à Ollioules, ça ne lui suffit pas car il ne se contente pas de journées de 24 heures… Son frère pilote des hélicoptères pour l’Armée de terre, lui fait tout ce qu’il faut pour entrer dans la Gendarmerie : « beaucoup de papiers, puis une entrevue, et un stage de quinze jours pour tout voir… » et le voilà dans la Réserve, bien fier de pouvoir servir.

Le 2 février, le jeune homme éclectique, donc, lance quatre exposés de conférenciers pour le prestigieux TED Technology Entertainment Design qui lui avait donné carte blanche sur le thème « Nouveaux Enjeux et Mutations ». Il y invite un général de Gendarmerie, un gouverneur du Rotary, un de ses anciens professeurs à l’Ecole de Commerce et une photographe passionnée de diplomatie…

A savoir si notre homme ne se trouvera pas encore une passion au moment où sa vie n’est qu’à son départ et qu’il touche à tout.