Marie Bouchez : «Le sport, un vecteur de citoyenneté»

Adjointe aux sports et aux politiques intercommunales, Marie Bouchez nous explique son engagement, ses projets et sa volonté de mobiliser toutes les énergies pour développer les pratiques sportives source de citoyenneté de solidarité, de cohésion et d’attractivité territoriale.

Le Seynois : Comme définiriez vous le sens de votre action ?

Marie Bouchez : En tant qu’élue, je pense que l’on doit agir en se demandant toujours si ce que l’on fait va changer la vie de nos concitoyens. Le sport est un vecteur essentiel de la politique publique municipale et intercommunale, c’est un contact direct avec la population qui véhicule des valeurs telles que le partage, la solidarité et l’éducation populaire. C’est aussi un outil pour l’insertion de toutes et tous, contre les discriminations et pour une citoyenneté généreuse. Offrir les moyens à toutes les générations de pratiquer une activité sportive, est un engagement primordial. C’est aussi rassembler les pratiques pour rendre accessible le sport dans sa diversité telle que l’action «Pied de tours», projet municipal exemplaire mêlant plusieurs activités au sein des quartiers, permettant d’aller vers le public jeune et lui faire découvrir des activités bien encadrées par des éducateurs municipaux et des clubs.

L.S. : Le sport est-il important pour l’image de la ville?

M.B. : Bien sûr ! Le sport est essentiel pour refléter le dynamisme et l’énergie d’un territoire. Avec plus de 13000 licenciés notre commune est incontestablement et historiquement reconnue comme une ville sportive. La Seyne compte de nombreux champions, des clubs de renommée et des associations valorisant l’engagement de tous et à tout âge de la vie. Notre ville est aussi un site d’accueil pour de multiples manifestations et divers stages. Nous disposons d’un cadre privilégié entre ville, nature et mer avec des équipements de qualité tels que le site de Lery doté de salles d’escalade, de trampoline, de boxe… que nos services entretiennent avec soin en ces temps de restriction budgétaire. Sans oublier les lieux emblématiques tels que la salle Baquet, le stade Marquet et la base nautique, qu’il est important de conserver et donc de réhabiliter, sans oublier notre complexe aquatique, optimisé par le sérieux du délégataire. Il est primordial malgré les baisses de dotations de l’Etat et des collectivités locales de tout faire pour trouver les moyens et les coopérations nécessaires afin de préserver nos équipements sportifs et le soutien aux acteurs du sport car, ensemble, ils participent à la richesse économique et sociale déterminante pour notre ville. Je souhaite d’ailleurs que les actions et les manifestations se déroulant puissent être évaluées dans ce sens.

L.S. : Quelles sont les actions conduites en ce moment ?

M.B. : Comme chaque été nous donnons rendez-vous aux seynois mais aussi aux estivants au Chalet des sports sur la plage des Sablettes. Plus de seize éducateurs sportifs de la ville sont mobilisés pour animer jusqu’au 21 août des cours de gym douce, de pilates , de zumba, de yoga, de marche aquatique…. mais aussi pour encadrer des sports collectifs tels que le hand ball ou encore le rugby. Je tiens d’ailleurs ici à saluer l’ensemble du personnel du service des sports de la ville qui, avec compétence et goût du service public, agit en lien avec les autres secteurs municipaux pour un quotidien dynamique. C’est une équipe motivée et réceptive aux demandes de l’élue que je suis, mais aussi aux sollicitations des nombreux clubs et associations avec lesquels nous travaillons en partenariat et que je remercie également. Avec l’Espace Accueil Jeunes des Sablettes nous allons également participer à la Journée de la fille en organisant des sorties en kayak de mer. Il faut savoir que chaque été, la collaboration entre le service des sports et le service jeunesse permet à près de 900 enfants de pratiquer une discipline sportive.

L.S. : Et en ce qui concerne les projets de la rentrée ?

M.B. : Nous travaillons à une politique de développement du sport, respectueuse de tous et de ce territoire. Je pense fortement et plus encore après un an de mandat que le sport doit aussi participer à la diffusion de bonnes pratiques, de respect et doit être aussi l’expression d’une responsabilité sociale et écologique. Le sport est vecteur de citoyenneté ! J’espère inscrire le cadre de cette politique sur une durée déterminée, permettant son évaluation et donc sa réussite, en fédérant différents acteurs. En premier lieu, il faut valoriser plus encore la compétence de nos écoles municipales des sports, comme base essentielle, tout en intégrant le savoir-faire et les projets des nombreux clubs et associations sportives locales. Tous seront d’ailleurs présents à la grande fête du sport qui se déroulera le 13 septembre sur le parc de la Navale. Parallèlement, il nous faut renforcer le travail en réseau avec des partenaires tels que le Comité départemental olympique et sportif, l’OSDS, les ligues et fédérations, ou encore les acteurs de l’éducation populaire, sans oublier les autres partenaires souhaitant s’impliquer dans notre ville. Le chantier est ouvert. Il est vaste, mais il est l’expression de la volonté et de l’envie. La Seyne est incontestablement une terre de formation, de transmission et de création, et elle doit être reconnue comme telle. Avec la diversité de son territoire, ses richesses multiples, ses fragilités, son histoire et son avenir en construction, nous allons nous donner les moyens d’apporter, avec le sport, une pierre à cette Seyne qui bouge, dans une agglomération en mouvement. La Seyne sur mer, terre de sport !

patricia.legoff@leseynois.fr