Lutte contre les incivilités : prévention puis répression

« Jusqu’à fin avril, on prévient, on dissuade et on dialogue. A partir de mai, on sanctionne et on verbalise ». A l’occasion d’un petit déjeuner de presse, le maire, Marc Vuillemot, a rappelé qu’il n’y avait pas de petites incivilités.

Les incivilités ? Un vrai défi à l’ordre public. Car même si elles ne sont pas dangereuses, elles contribuent pleinement au sentiment d’insécurité ». Le maire, Marc Vuillemot, le répète. Lutter contre les incivilités, « c’est aussi le moyen de réaffirmer notre détermination en matière de sécurité locale, de punition et de maîtrise des coûts » : « La seule réfection des toilettes du parc Braudel a coûté 12 600 euros », note-t-il. Lancée en février dernier, la campagne de lutte contre les incivilités a été relayée sur le terrain par les agents de la brigade du cadre de vie, mais également les agents de surveillance de la voie publique (ASVP), la brigade de l’environnement et les gardiens des parcs de la Navale et du parc Braudel : « Un travail a également été lancé avec des enfants, ambassadeurs dans les centres de loisirs. Il se poursuit aussi avec la cellule de citoyenneté, qui lutte depuis six ans contre  l’absentéisme scolaire. Les rappels à l’ordre de l’association Ville, Justice, Education nationale enregistrent 90 % de réussite », poursuit le maire. En mai doit débuter la phase répressive : « Le contrevenant reçevra un procès-verbal de 11 à 135 euros selon l’infraction. Il devra se présenter à la Police municipale. Faute de quoi, le parquet reprendra la main ». Une manière d’éviter les classements sans suite. « Le volet réparation n’est pas oublié. Nous sommes une des rares communes à accueillir dans nos services municipaux des peines de travaux d’intérêt général (TIG), ou à faire assurer le débroussaillement des sites forestiers par des détenus en fin de peine », conclut-il.

gwendal.audran@la-seyne.fr

Court métrage réalisé par les Ateliers de l'image, en partenariat avec l'AMIQ et Nouvel Horizon

Contre les incivilités, viens dessiner !
Avec la complicité de la troupe artistique Totipotent, la Ville vient au contact des citoyens. Deux théâtres de rue sont prévus (mardi 23 avril, place Laïk de 10h à 12h30 et vendredi 26 avril au marché des Sablettes de 10h à 12h30) pour informer des peines encourues en commettant des actes d’incivilité. Mercredi, samedi et dimanche, aux quatre coins de la ville (voir affiche), des créations sur bâche, réalisées avec la complicité des Seynois, se dresseront tout le mois de mai, pour sensibiliser le plus grand nombre. Intéressé(e)s ?