L’USS retrouve la fédérale 1

Après une année de purgatoire à l’étage inférieur, le club de rugby seynois retrouve le plus haut niveau amateur pour une saison remplie de promesses malgré son statut de promu. L’Union Sportive Seynoise est de retour sous les feux des projecteurs.

Après une parenthèse d’une saison en fédérale 2 et un parcours remarquable qui lui a permis de terminer premier de poule, le mythique club de rugby local retrouve la lumière au côté des meilleures équipes françaises amateurs. Dès le 13 septembre au stade Marquet, les hommes du manager Martial Cottin vont affronter Mazamet pour la première journée de championnat de fédérale 1. Une division dans laquelle les « Rouge et bleu » ont évolué durant seize ans avant de connaître un (petit) coup d’arrêt en 2019 et de retrouver un niveau plus en adéquation avec les ambitions et le potentiel de l’USS.

D’ailleurs, les présidents Gaël et Jérémie Fickou n’ont pas lésiné sur les moyens afin de construire une équipe compétitive. Douze recrues sont venues renforcer les rangs seynois, dont Marc Andreu (photo ci-dessous), ailier expérimenté du Top 14 qui compte une dizaine de sélections en équipe de France. Si on y ajoute Hansie Graaf (Bayonne), Richard Fourcade (Brive), Anthony Pernice (Rouen), Laurent Magnaval (Albi) et de nombreux joueurs aguerris à la fédérale 1, jamais l’équipe fanion n’a eu un effectif aussi costaud lors des vingt dernières années. Le manager Martial Cottin en convient.

« Même si je n’aime pas fixer des objectifs précis en terme de résultats ou de classements, il faut remercier les frères Fickou d’avoir permis à l’équipe fanion de se renforcer de la sorte, explique-t-il. On devrait avoir les moyens de produire du beau jeu et que les garçons et le public prennent un maximum de plaisirs. Si c’est le cas, cela voudra dire qu’on sera dans la partie haute du classement. Mais pour y parvenir, il y a pas mal de travail à accomplir. Tout en gardant à l’esprit que la crise sanitaire plane toujours au-dessus de nos têtes et donc une part d’inconnu quant au futur ».

La préparation estivale a d’ailleurs été perturbée par des cas de COVID au sein de l’effectif seynois mais aussi dans d’autres clubs français, obligeant l’annulation de nombreux matches de préparation.

S.B.

Marc Andreu, l'une des nouvelles recrues

Entrée gratuite à Marquet

Les présidents de l’Union Sportive Seynoise, Gaël et Jérémie Fickou se sont transformés en Père Noël en offrant l’entrée au stade Marquet lors de toutes les rencontres de fédérale 1 de la saison 2020/2021. Une nouvelle qui a bien évidemment été accueillie avec énormément d’enthousiasme par les supporters de l’Union Sportive Seynoise. «  Cette démarche s’inscrit pleinement dans le projet social du club que nous menons de front commun avec la société Fortil et son président Olivier Remini, explique Jérémie Fickou. Nous menons de nombreuses actions sociales au sein de la commune et nous avions envie de casser cette barrière de l’entrée à 10 euros afin que quiconque puisse venir assister à une rencontre de fédérale 1 ».

Voilà qui devrait en effet augmenter l’affluence au stade Marquet qui était déjà en nette augmentation la saison dernière, avec souvent plus de 1000 personnes lors des rencontres de championnat.

L'effectif 2020-2021 de l'USS. Photo Fabrice Le Livec