Loin des yeux près du cœur

La période que nous traversons ne doit pas fermer la porte à l’expression artistique, quelle qu’elle soit. La soprano Chrystelle Di Marco et le pianiste Robin le Bervet se sont réunis à distance pour nous offrir des purs moments de poésie.

Les Seynois connaissent bien Chrystelle Di Marco à travers ses interprétations lyriques et surtout le superbe festival Sand et Chopin qui illumine fin août la scène du fort Balaguier. Comme tous les artistes et pourquoi ne pas l’écrire, tous les créateurs, la crise sanitaire remet en question des années de travail solitaire et collectif. Pour autant, Chrystelle a réagi positivement pour porter le message d’espérance d’une création au quotidien. Aussi, avec Robin le Bervet, pianiste, et malgré les 1000 km qui les séparent, elle choisit la voie (et la voix) du rêve grâce à un duo virtuel inédit.

Les oiseaux en liberté

Ainsi, le cygne de Camille Saint-Saëns – extrait du Carnaval des animaux – est le premier d’une longue série dédiée à la thématique des oiseaux et à la nature, leur écrin. Quel meilleur ambassadeur que l’oiseau pour rêver d’une liberté rognée à l’extrême comme nous pouvons le vivre en ce moment. Ces mélodies sont à découvrir (ou à redécouvrir) pour voyager aux pays des rêves, comme du reste nous y incite le poème de Louis Bouilhet,

« Et l’oiseau dit sa peine à la fleur qui sourit

Et la fleur est de pourpre et l’oiseau lui ressemble

Et l’on ne sait pas trop quand on les voit ensemble,

Si c’est la fleur qui chante ou l’oiseau qui fleurit »

un texte mis à l’honneur par ces artistes dont le talent n’a rien de virtuel !

Jean-Christophe Vila

Robin Le Bervet, au piano

« Le Cygne » - Saint-Saens (Le carnaval des animaux)

« A des oiseaux » - Georges Hue

« L’âme des oiseaux » - Massenet