L’esplanade Marine devient esplanade Colonel Arnaud Beltrame

Hier mercredi 26 août 2020, à l’occasion du 76ème anniversaire de la Libération de la Ville, le maire, Nathalie Bicais, a inauguré l’esplanade Colonel Arnaud Beltrame en présence du Général Philippe Ott*, commandant en second la région de gendarmerie de Provence-Alpes-Côte d’Azur, et du contre-amiral Alban Lapointe **.

Le 23 mars 2018, lors de l’attentat terroriste au supermarché de Trèbes (Aude), le Colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame remplaçait volontairement un otage, jusqu’au sacrifice de sa propre vie. La municipalité inaugurait hier mercredi 26 août l’esplanade Colonel Arnaud Beltrame en son souvenir : « Ce nom résonne désormais dans l’inconscient de notre panthéon collectif », relève le maire, Nathalie Bicais. « Il a pris la place de la dernière personne retenue, la caissière du magasin. Pendant près de 3 heures, il a fait face au terroriste. Finalement, il s’est jeté dans la bataille et l’a affronté au corps au corps tout en alertant les forces d’intervention. Il est tombé sous les balles et les coups de poignard de son adversaire », poursuit-elle avant d’ajouter : « Nelson Mandela nous rappelle que le héros va au bout de son engagement, ne se plie pas, même dans les circonstances les plus dures ».

Nicole Beltrame, sa maman, confiait elle-même l’engagement total de son fils dans la Gendarmerie nationale au service du public. « Il lui répondait alors simplement : Je fais mon travail, maman, c’est tout ». « Nous nous devons aujourd’hui de ne pas oublier et de transmettre ces valeurs qui l’ont porté. Notre Ville souhaite donner son nom à l’une des plus belles esplanades de la Ville », conclut Nathalie Bicais avant de procéder au dévoilement de la plaque en compagnie du Général Philippe Ott*, commandant en second la région de gendarmerie de Provence-Alpes-Côte d’Azur, et du contre-amiral Alban Lapointe**.

*représentant le Général Christian Rodriguez, directeur général de la Gendarmerie nationale.

**représentant l’amiral Isnard, préfet maritime de la Méditerranée.

A noter également la présence de la député Emilie Guérel et du consul général de la République du Sénégal à Marseille, Abdourahmane Koïta. Le premier adjoint, Jean-Pierre Colin, représentait le président de la région Sud PACA, Renaud Muselier.

Les policiers résistants honorés

Plus tôt dans l’après-midi, les commémorations du 76ème anniversaire de la Libération de la Ville débutaient Place des Policiers patriotes en haut du cours Louis-Blanc devant l’ancien commissariat où trois policiers avaient été fusillés le 21 août 1944.

Le commissaire de La Seyne, Stéphane Garcin*, a rappelé le lourd tribut versé par les policiers seynois à la Libération de leur ville.

* A noter, également, la présence de José Casteldaccia, commissaire général, adjoint au Directeur départemental de la Sécurité publique, et de François Grosso, ancien combattant de la 1ère Armée française.

Du centre-ville à la Porte des Chantiers

Les véhicules historiques de l’association Group Military Conservation et le Bagad de St-Mandrier ont suivi le cortège des élus de la majorité municipale et des bénévoles de la Réserve communale de Sécurité civile, de la place Martel-Esprit à la Porte des Chantiers, afin de procéder à l’inauguration de l’esplanade Colonel Arnaud Beltrame (voir précédemment).

Cérémonie au Monument au Mort

Le Monument aux Morts, quai de la Marine, accueillait en clôture une cérémonie d’hommage aux Morts pour la France, en présence du Lieutenant-Colonel Michel Maréchal, Président du Comité de Coordination des Associations d’Anciens Combattants et de Lucien Ruidavet, membre de la 5ème Division Blindée et vétéran du Débarquement du 15 août 1944.

L’occasion pour Clothilde Chassay-Panchuquet, élève au Lycée Langevin, et Barbara Hirt, élève du lycée Beaussier, co-lauréates du Concours Départemental de la Résistance et de la Déportation, de lire le message national de la fondation de la France Libre.