Les posidonies stockées dans l’Atelier mécanique ont été immergées

Les posidonies entreposées depuis cet été dans l’Atelier mécanique ont été immergées au large de la presqu’île de Saint-Mandrier. Celles qui se sont déjà amoncelées dans le port de Saint-Elme serviront à réaliser le mille-feuille qui consolidera la plage des Sablettes et de Mar-Vivo. Ces travaux auront lieu au printemps, après la saison des largades.

Les herbiers de posidonie qui avaient été retirées du port de Saint-Elme en début d’été et entreposés dans l’Atelier mécanique, ont été, comme prévu par la loi, immergées au large du cap Cépet. Ces travaux entrepris par la métropole Toulon-Provence-Méditerrannée respectent la règle en vigueur, à savoir que les posidonies ne peuvent être détruites, et doivent retourner à la mer. « L’Atelier mécanique a d’ailleurs été complètement nettoyé à cette occasion » explique Jo Minniti, ajdoint délégué à la mer et aux ports.

Un chenal d’avivement à l’automne

Initialement prévues pour réaliser le mille-feuille écologique dans le cadre du retroussement et du réensablement naturel de la plage des Sablettes et de Mar-Vivo, décision a été prise de toutes les immerger. « Le port de Saint-Elme est de nouveau envahi par les posidonies, ce qui nous permettra de les utiliser pour réaliser le mille-feuille écologique qui consolidera les plages des Sablettes et de Mar-Vivo », assure l’adjoint au maire. Pour être efficace, ces travaux auront lieu au printemps, après la saison des largades. « Il était initialement prévu que nous utiliserions une partie des posidonies entreposées dans l’Atelier mécanique pour le retroussement de la plage, mais force est de constater que l’amoncellement déjà conséquent dans le port de Saint-Elme sera largement suffisant. C’est pour cela que la totalité des posidonies de l’Atelier mécanique ont été immergées par les services de TPM. Aucun risque que ces dernières ne reviennent dans le port de Saint-Elme, car elles ont été immergées au large du cap Cépet, à un endroit de grand fond, et elles ont toutes coulé à pic ».

Cette manipulation devrait être la dernière, car l’élu annonce que les travaux du chenal d’avivement du port de Saint-Elme, permettant une meilleure circulation des herbiers de posidonies et, empêchant qu’elles s’amoncellent dans le port, sont annoncés pour la fin de l’automne.

Une bonne nouvelle pour les usagers du port, les Saint-Elmois et les futurs estivants.