Les cinq fantastiques

Les cinq animateurs du service Jeunesse de la Maurelle qui ont porté secours et évacué les personnes victimes du feu survenu samedi 6 février ont été reçus par le maire, Nathalie Bicais qui les a chaleureusement félicités pour leur courage.

« C’est super sympa que des gens puissent se mobiliser pour sauver d’autres personnes », expliquait madame le maire aux cinq éducateurs de l’EAJ de la Maurelle. Après cet acte de bravoure et de courage, Nathalie Bicais tenait à les recevoir pour exprimer la gratitude du conseil municipal, de l’administration et de toutes les Seynoises et  Seynois : « Vous avez montré tout l’intérêt d’avoir des espaces où le service public peut s’exprimer. Nous avons des héros ! »

Nicolas Marc, Pascal Giacomuzzo, Brice Cozzani, Sofiane Ben Boubaker et Joris Coulongeat racontent : « Une habitante du quartier est venue nous dire qu’il y avait le feu dans une cuisine d’un appartement au 3ème étage, elle nous fait souvent des blagues mais on est quand même allé voir, et elle disait vrai. Sans réfléchir, on est monté dans les étages et on a évacué les personnes âgées qui avaient du mal à se déplacer.  Il n’y a pas eu de mouvement de panique mais des enfants ont été choqués. »

Une vraie maison de quartier

Les cinq agents du service jeunesse expliquent que tout s’est passé naturellement : « On connait les familles, car on garde ou on a gardé leurs gamins. On est choyé par les habitants de la Maurelle. l’EAJ c’est beaucoup plus qu’un espace pour la jeunesse, c’est une vraie maison de quartier » affirment les animateurs. 

« Nous sommes très fiers de vous, leur assurait madame le maire. C’est important de mettre à l’honneur des comportements courageux. C’est une valeur d’exemple : votre mission de service public va au-delà de vos compétences. Merci beaucoup ! Au nom de la municipalité et de tous les Seynois ».

Et Sofiane, stagiaire à l’EAJ de répondre avec modestie : « Tout le monde aurait agi pareil je pense. La vie reprend ! »