Les BIG sont lancées !

Six premiers Seynois, volontaires pour faire partie des Brigades d’intérêt général (BIG), ont signé leur convention avec madame le maire Nathalie Bicais, vendredi 2 avril, à l’Hôtel de Ville.

« D’une part, explique madame le maire, notre ville a besoin d’une multitude de travaux de réfection et nos moyens ne nous permettent pas de les réaliser dans un délai raisonnable. D’autre part, poursuit Nathalie Bicais, de très nombreux Seynois ont manifesté leur souhait de s’investir au profit de la collectivité. » Ainsi, est née l’idée de « canaliser ce fantastique élan citoyen » en créant des Brigades d’intérêt général (BIG). Le projet, validé le 15 mars dernier par le conseil municipal, a été officiellement lancé, vendredi 2 avril à l’Hôtel de Ville, avec la signature des conventions (qui assurent la couverture juridique des volontaires*) entre la mairie et les six premiers volontaires, dont la participation sera « totalement bénévole ».

« Concrètement, précise madame le maire, ces BIG ont quatre objectifs : réaliser des petits travaux dans les bâtiments communaux dont la population a besoin ; réaliser des petits travaux dans l’espace public, là où il y a un intérêt direct pour nos concitoyens, pour l’embellissement de notre ville ; participer à la mise en valeur et à la protection de l’environnement ; et contribuer à l’animation et à l’attractivité de notre ville. »

« Nous avons identifié un certain nombre de projets », continue Nathalie Bicais, dont deux seront prioritairement engagés : la remise en état du foyer Aristide-Briand (qui pourrait ainsi accueillir, dès cet été, une très belle exposition de maquettes de bateaux construits aux Chantiers navals de La Seyne) et le rafraîchissement de locaux de l’école Malsert (afin d’y proposer des activités pour les seniors). Les BIG permettront en outre d’organiser un service de « Mamy et Papy school » (pour aider les enfants à traverser la rue aux abords des écoles), ainsi que des opérations de nettoyage des plages – « Nous avons beaucoup de demandes sur cette thématique », souligne madame le maire.

Ils font partie des premiers volontaires…

Isabelle Fogliata : « Je vis à La Seyne depuis deux ans, j’en suis tombée amoureuse. J’aime aider en général et je vois toutes les actions engagées depuis l’arrivée de Nathalie Bicais. Les BIG, c’est un beau projet. J’ai envie de m’investir pour embellir la ville, j’adore peindre par exemple. Et ça me permettra de faire de nouvelles rencontres. »

 

 

Nathalie Marqué : « J’ai également envie d’embellir la ville et de faire des rencontres. Participer au nettoyage des plages me tient particulièrement à cœur. »

 

Alain Trefouel : « Je suis Seynois depuis 5 ans et à la retraite. Je trouve que la ville est sympa. Sur les réseaux sociaux, beaucoup de gens commentent, critiquent, mais ne font pas grand-chose. J’ai envie d’apporter ma pierre à l’édifice. Je me débrouille en peinture et petit bricolage. J’ai tout refait chez moi et je veux maintenant essayer de m’appliquer pour la ville comme si c’était chez moi ! »

 

 

…Elle aimerait bien en faire partie (mais n’est pas encore majeure !)

Paloma Ibba, 17 ans : « C’est un peu frustrant parce que je voudrais participer. J’ai plein d’amis qui veulent agir aussi, ce n’est par parce que nous sommes jeunes que nous ne pouvons pas aider ! »

Un message reçu 5/5 par madame le maire : « Nous allons voir comment nous pourront intégrer aussi les adolescents qui le souhaitent. »

 

 

Nathalie Bicais a également tenu à remercier « les mécènes qui souhaitent s’impliquer pour l’embellissement de notre ville ». La municipalité a en effet noué des partenariats avec différentes grandes enseignes implantées à La Seyne, qui contribuent par des dons, à des actions solidaires par exemple.

Castorama en fait partie et, en ce qui concerne les BIG, la grande surface de bricolage fournit aussi bien du matériel (peinture, pinceaux, gants…) que des conseils techniques.

« Nous intervenons pour l’amélioration du cadre de vie et sur l’environnement de nos clients, indique Marie-Christine Vergnes, directrice de Castorama La Seyne (en photo, au centre). Le projet madame Bicais a tout de suite fait écho à cela, c’était une évidence. Nous sommes une entreprise commerciale, un employeur, ajoute-t-elle, mais le rôle d’une entreprise, ce n’est pas que cela. Castorama vient d’ailleurs de lancer une fondation pour aider à la rénovation de l’habitat dans certaines villes. »

*Cet engagement est entièrement bénévole et couvert par l’assurance Responsabilité civile de la mairie.

En photo principale : A gauche de madame le maire Nathalie Bicais : le référent-coordinateur des BIG, Julien Sanchez.