« Lei Cigaloun Segnen » fêtent leurs 85 ans lors des 33e Fêtes calendales au fort Napoléon

Samedi 1er décembre à 11 heures, le fort Napoléon, chemin Marc Sangnier, accueille en musique l’inauguration des 33èmes Fêtes calendales

Un événement dans l’événement. Ainsi pourrait-on qualifier le rendez-vous de ces 33e Fêtes Calendales qui célèbrent cette année le 85e anniversaire des « Cigaloun Segnen ». « Nous sommes l’association la plus ancienne de La Seyne après La Philharmonique La Seynoise », remarque le président, Alain Begni. Et pour cause, la création remonte à une soirée de 1933 où, à l’issue d’un apéritif d’honneur à La Seynoise, Lei Cigaloun Segnen voient le jour : « En plus de la langue provençale, les félibres font la promotion de la danse, de la musique et des traditions en général », poursuit Serge Bonfanti, vice-président des Cigaloun Segnen.

« Au-delà de l’aspect festif, la langue et la culture provençales sont un bien commun qu’on a intérêt à cultiver », souligne le maire, Marc Vuillemot. « Depuis ses débuts, Lei Cigaloun Segnen ont accueilli des gens de l’extérieur, notamment Italiens. Cette démarche inclusive, elle est précieuse pour notre ville qui connait une croissance démographique en partie exogène », poursuit-il.

Claude Dini, conseiller municipal délégué aux cultures occitane et provençale, salue pour sa part « une tradition qui se perpétue, avec des invités de marque comme André Gabriel dimanche 16 décembre à 15h qui sera accompagné de la harpiste Mathilde Giraud ».

Enfin, pour la 3e année consécutive, le concours de crèches permettra aux particuliers de valoriser leur création.

gwendal.audran@la-seyne.fr