Le robinet, pas la bouteille

Ce lundi 22 mars, la Ville* et la Seynoise des Eaux tenaient un bar à eaux place Saint-Jean sur le marché de Berthe. L’occasion d’organiser une dégustation à l’aveugle pour inciter les Seynois à utiliser l’eau de leur robinet.

Le meilleur déchet est celui qu’on ne produit pas. Partant de cet adage, Christine Sinquin, adjointe déléguée à l’environnement, a profité de la Journée mondiale de l’eau pour promouvoir celle du robinet : « Cette dégustation démontre que l’eau du robinet est aussi bonne que les eaux en bouteilles (en l’occurence Cristalline, Evian, Vittel, Volvic et Contrex) », remarque-t-elle. Car quand on sait qu’avec 5 milliards de bouteilles par an, les Français sont les troisièmes consommateurs d’Europe, les problématiques de rejets en mer s’accentuent :  « Les micro-particules de plastique sont désormais partout. Il suffit de constater ce qu’on retrouve lors du nettoyage des plages », pointe Christine Sinquin. « Le retour des consignes en verre serait une piste », suggère Corinne Chenet, présidente de la Seynoise des Eaux. « L’eau potable va devenir une ressource de plus en plus précieuse. Concrètement, ici à La Seyne, nous faisons la chasse aux fuites avec des travaux, comme actuellement sur la route de Fabrégas », signale Christine Sinquin.
Le prochain bar à eaux sera installé sur le cours Louis Blanc du 30 mai au 5 juin, à l’occasion de la semaine du développement durable.

* A noter également la présence de Yves Diméglio, conseiller municipal délégué aux marchés forains et d’Ali Gharbi, conseiller municipal délégué à la communication.