Le Préfet du Var visite le musée Micro-Folie

Le Préfet du Var Evence Richard a rendu visite ce 9 avril à l’antenne seynoise du dispositif national de musée numérique « Micro-Folie ». Il a été accueilli à l’école municipale des Beaux-Arts par madame le maire*.

« Je suis ravie de vous accueillir dans ce bâtiment emblématique du centre-ville historique, qui a accueilli des générations de Seynois ». Sur le parvis de l’Ecole municipale des Beaux-Arts, madame le maire reçoit le Préfet du Var. « Cet équipement, que nous vous devons, a été installé au centre-ville pour bénéficier à tous les enfants de la commune. Il emménagera en 2022 à la médiathèque Andrée Chedid au Nord puis au Clos Saint-Louis au Sud », précise Nathalie Bicais.

« Je suis venu découvrir ce lieu pour valoriser un dispositif national », raconte le Préfet du Var. « La numérisation des collections donne aujourd’hui la capacité de les diffuser largement en dehors des grandes métropoles », poursuit-il. Aujourd’hui, plus de 100 lieux accueillent le dispositif en France. « Nos médiateurs culturels** recontextualisent les œuvres, fournissent des explications et, le cas échéant, suscitent des vocations chez les jeunes », explique Evence Richard.

« Micro-Folie permet ce lien original pour appréhender l’art et la culture, abonde madame le maire. Il établit une relation intime, permettant aux enfants de comprendre le schéma de la création. Cela est utile pour chacun, c’est aussi un outil pour devenir indépendant et acquérir sa liberté ».

Rappelons que la Préfecture du Var consacre annuellement 4 millions d’euros de crédit d’accompagnement à la Politique de la ville dans les domaines sportifs, culturels et associatifs.

* On notait également la présence de Cheikh Mansour, adjoint délégué à la politique de la Ville, et Nadine Giraud, déléguée du Préfet du Var.

** Renseignements au tél. 06 19 98 08 72 ou par mail : microfolie@la-seyne.fr

« La Seyne-sur-Mer, une belle endormie »

Reprenant l’adage « Si on ne peut aller à la Joconde, la Joconde vient à nous », Nathalie Bicais a tenu souligner que « si La Seyne sur Mer était une belle endormie, nous avons d’ores et déjà infléchi cette situation » : « Avec TPM, nous pouvons vous annoncer le retour de l’exposition de Yann-Arthus Bertrand cet été à la Villa Tamaris. Et nous préparons une autre grand expo photographique en extérieur avec le fonds du FRAC. C’est le moyen, malgré les contraintes pandémiques, d’assurer un support touristique et économique et de promouvoir l’art pour tous. J’en veux pour preuve la reconquête du centre-ville illustrée par les trois grandes fresques de Shaka, Socks et Snake »