Le port de plaisance certifié « Port propre »

La Chambre de commerce et d’industrie du Var (CCIV) vise l’obtention de la certification pour les six ports de plaisance qu’elle gère. Celui de La Seyne-sur-Mer est le troisième à l’obtenir.

C’est un bon point pour l’activité touristique, le port de plaisance du centre de La Seyne-sur-Mer peut désormais hisser haut un nouveau pavillon, la seule gratification environnementale européenne à l’égard des ports de plaisances : la certification « Port propre » délivrée par l’Afnor (Association française de normalisation).

Trois des six ports de plaisance gérés par la Chambre de commerce et d’industrie du Var (CCIV) affichent ainsi cette reconnaissance, le port de Saint-Mandrier l’ayant reçu en 2016, celui de Toulon Darse Nord l’an dernier. Et ça ne saurait tarder pour les trois autres, Toulon Vieille darse, Saint-Louis au Mourillon (Toulon) et le Niel à Giens (Hyères), puisqu’ils sont d’ores et déjà engagés dans le processus pour l’obtenir.

L’engagement dans la certification « Port propre » implique en l’occurrence de passer par cinq étapes, à commencer par une étude du diagnostic environnemental. Son obtention est ensuite conditionnée par la mise en place des moyens de lutte contre les pollutions chroniques (ouvrages de traitement des eaux de carénage, des déchets spéciaux, des déchets ménagers, des eaux usées…) ; et contre les pollutions accidentelles (barrages flottants ou barrages absorbants). Le personnel portuaire doit en outre être formé à la gestion environnementale, et des actions de sensibilisation doivent être conduites auprès des usagers.

Le port de La Seyne, qui compte 300 postes à flot, est donc notamment équipé d’une pompe pour les eaux grises et les eaux noires en libre service et de dispositifs spécifiques pour la collecte des batteries et des huiles usagées, mais aussi des papiers, cartons, déchets ménagers…

Bureau du port : 04 94 87 95 34