Le maire rend hommage à Jean Parente, architecte de renom

Suite à la disparition de Jean Parente, le maire Marc Vuillemot rend hommage à l’architecte

« La disparition de Jean Parente, architecte de renom, va laisser un vide dans l’Ouest Var, et bien au-delà. Sa réputation, il la doit à son travail fondé sur le renouvellement qu’impose la sociabilité, les mobilités et les spécificités locales, sans pour autant négliger les fonctionnalités et l’épure des lignes. C’est ainsi qu’on lui doit à La Seyne-sur-Mer la reconstruction de la Caisse d’épargne (voir photo ci-dessus) où il fit intervenir l’artiste plasticien Seynois Étienne Blanc, le beau collège Henri-Wallon de La Seyne, inauguré il y a 20 ans, au terme d’une démarche inédite d’association à sa conception, des mois durant, de tous les personnels, des agents techniques au chef d’établissement, mais aussi des associations socio-éducatives, des familles et des collégiens eux-mêmes, avec l’expertise de personnalités prestigieuses du monde de l’enfance, telles que le grand psychophysiologiste Hubert Montagner ou le pédopsychiatre Marcel Rufo. Une expérience exceptionnelle pour donner le meilleur à la jeunesse d’un quartier fragile, promue par un homme d’exception. À sa famille et à ses proches, et en particulier à sa fille Marie, elle-même architecte qui a copiloté avec lui cette belle aventure dans notre quartier Berthe, et qui fut aussi, tout récemment, l’architecte de la reconstruction de notre collège Jean-L’Herminier des Sablettes, autre très belle réalisation, j’adresse, au nom de notre commune et avec affection, mes condoléances les plus sincères ».

Marc Vuillemot