Le centre de dépistage du Covid-19 a fermé ce vendredi soir

Ouvert pour répondre à la crise sanitaire, le centre de consultation médicale était devenu centre de dépistage du Covid-19 le 11 mai dernier. La structure n’a cependant plus de nécessité aujourd’hui, au regard du faible nombre de patients accueillis ces derniers jours et de l’adaptation des laboratoires de ville.

« Nous n’avons plus assez d’activité pour maintenir quelque-chose de supplémentaire aux laboratoires de ville. Nous avons peu de suspicions [de Covid-19], peu de demandes de tests et les laboratoires sont à présent en mesure de les réaliser. » Le docteur Wilfrid Guardigli, animateur de la Communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) de La Seyne – Toulon-Ouest, justifie ainsi la fermeture du centre de dépistage ce soir du vendredi 29 mai. Et elle sonne plutôt comme une bonne nouvelle, puisqu’elle signifie que « l’épidémie s’éteint ».

Le centre de consultation avait été ouvert le 23 mars dernier dans les locaux de l’ancienne école Mabily mis à disposition par la Ville. « Au total, 307 cas de Covid ont été diagnostiqués durant les sept semaines de consultation », indique le Dr Guardigli. Puis, au moment du déconfinement, le 11 mai dernier, la structure ainsi mise en place avait été transformée en centre de dépistage. « Une dizaine de tests par jour, soit une cinquantaine par semaine », ont pu y être réalisés jusqu’à ces derniers jours : « Nous avons testés 3 personnes hier, des personnels de santé, une seule aujourd’hui ».

« Une vraie politique de santé locale »

« La Ville a su adapter son action en lien avec les partenaires du monde la santé, souligne Olivier Andrau. conseiller municipal délégué à la promotion de la santé. Lorsque la Communauté professionnelle territoriale de santé est venue nous trouver pour ouvrir un centre de consultation, nous avons pu répondre. Et nous avons également suivi l’avis des professionnels de santé au moment où ils nous ont dit qu’il fallait passer au dépistage », précise-t-il. Or, ajoute l’élu : « Cela a été possible parce que nous avons, à La Seyne, une vraie politique de santé locale, notamment avec le Contrat local de santé. Nous avions créé des liens et des instances de coordination pour faire, au niveau de la Ville, essentiellement de la prévention. Mais nous avons pu nous appuyer sur ces outils en période de crise, c’est ce qui nous a permis de réagir rapidement ».

laurence.artaud@la-seyne.fr