Lalala Napoli à Bourradet

Vendredi 25 août à partir de 19 heures, rendez-vous place Bourradet pour partager des transes Napolitaines, festives et généreuses comme le sud de l’Italie.

Lalala Napoli revisite et réinvente la musique napolitaine et la tarentelle à travers le Naples fantasmé de François Castiello, chanteur et accordéoniste de Bratsch. Réunis autour des musiques populaires, les six musiciens explorent librement l’imaginaire des chansons napolitaines, réveillent la sérénade et insufflent un air nouveau à la tarentelle en y mêlant électricité, influences d’Europe Centrale et d’ailleurs. Avec énergie et générosité, Lalala Napoli entraîne esprits et corps dans la danse, pour un bal napolitain, chaleureux et exubérant.

A la croisée des Balkans et de l’Italie du Sud, l’accordéoniste François Castiello embarque sa troupe dans un tourbillon punk secoué de rires de clarinette, de stridences de violon, de sifflets de flûte, de détonations de pétards et de chœurs jetés à la lune. La tarantelle, pour Lalala Napoli, c’est d’abord de l’énergie brute, un trépignement païen de vie bouffonne, gaie jusque dans la tragédie. On goûte aux transes d’Amore sole libertà à pleines dents, avec le sourire épanoui d’un Falstaff régalé.
L-J Nicolaou (Les Inrocks)

« Amour, soleil, liberté », clament sur leur premier disque le chanteur accordéoniste François Castiello (Bratsch) et ses nouveaux amis : ensemble, ils mènent ce bal napolitain jusqu’à la transe, avec une fièvre, une rage très rock’n’roll.
A.Berthod (Télérama)

À travers des classiques signés Renato Carsone ou Fabrizio De André et des compositions originales, le groupe réinvente l’héritage (flûtes celtes, guitare à reverb) avec enthousiasme et une part de la folie balkanique.
F-X.G (Libération)

Plus d’infos sur http://www.la-curieuse.com/artiste/52-lalala-napoli

François Castiello accordéon et chant,

Julien Cretin  accordéon,

Thomas Garnier  flûte et guitare électrique,

Florent Hermet contrebasse,

Nicolas Lopez violon,

François Vinoche batterie,

Adrien Virat son,

Guillaume Tarnaud lumière.

Lalala Napoli en concert