La corniche mieux protégée

Déjà préservée par une ZPPAUP*, la corniche est désormais protégée par une AVAP**, qui englobe aussi le domaine maritime et ses parcs aquacoles typiques. l’enquête publique se déroule du 11 mai au 16 juin

Protéger le patrimoine naturel de la Corniche, les cabanes et parcs à moules et l’oeuvre architecturale de Michel pacha, tel est l’objectif de l’aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine (AVAP) qui remplace désormais la ZPPAUP, qui protégeait depuis quelques années déjà la corniche. Mais l’AVAP va plus loin en y ajoutant le domaine maritime.

Concrètement et à l’instar des aires entourant des monuments classés, toute action sur le bâti de la Corniche, et toute demande de permis de construire, sont soumises au regard de l’architecte des bâtiments de France.

«On protège et on se projette dans l’avenir, explique Florence Cyrulnik, conseillère municipale chargée de la préservation et de la Valorisation du patrimoine. Car on y a aussi intégré un aménagement durable pour les activités de mytiliculture (projet d’éoliennes pour les cabanes)».

Endémique et traditionnelle

Pour Raphaële Leguen, première adjointe au maire, déléguée à la Mer, «c’est une chance d’avoir signé une des premières AVAP de France et ainsi préserver non seulement notre magnifique corniche mais aussi son activité économique endémique et traditionnelle». Une réunion publique a eu lieu le 14 avril dernier pour présenter cette AVAP aux résidents. «Soutenez cette AVAP ! » déclarait Florence Cyrulnik lors de cette réunion, «n’hésitez pas à donner des avis favorables sur le registre de l’enquête publique».

Elle a lieu jusqu’au 16 juin. Le Commissaire enquêteur reçoit à la Maison de l’Habitat 1, rue de la République. Tél 04 94 06 90 01

sylvette.pierron@leseynois.fr

(*) Zone de protection du patrimoine architectural, Urbain et paysager

(**) Aire de valorisation de l’architecture et du patrimoine