La belle Ledru-Rollin avec un nouveau Bart’O

Jérôme BaRtolomeo, le patron du Bart’O est heureux. Pour le premier jour, hier, du changement de concept de son restaurant, la place Ledru-Rollin a fait peau neuve, grâce à la réalisation paysagère du service des espaces verts de la Métropole. Les autres commerçants du coin en parlent aussi

Jérôme Bartolomeo

« Depuis hier, j’ai lancé un nouveau concept dans mon restaurant avec le souhait de monter un peu en gamme et proposer un buffet fraîcheur. Je suis enchanté des réaménagements de la place. A part un arbre malade qui rejette des petites boulettes noires sur mes clients en terrasse, tout est magnifique ! » Il est vrai que les aménagements réalisés par les agents du service des espaces verts ont métamorphosé cette entrée de ville. « La création et la conception ont été faites 100% en régie, explique Patrice Caruso, responsable du service. Tout a été réalisé en interne. Le but était de retrouver une unité sur cette place tout en luttant contre les déjections canines ».

Olivier japonais

Pour ce faire, décision à été prise d’entourer les espaces verts de ganivelles, empêchant les toutous de pénétrer sur les plate-bandes. Pour donner un air de modernité à la place, un muret minéral en cage, plus précisément « un trait de gabions », a été mis en place au milieu d’une d’entre elles. Un paillage de plaquettes permet d’éviter la pousse des mauvaises herbes sans employer de pesticides. Ce paillage limite aussi les arrosages. Des arrosages également limités par le choix des essences de végétaux peu gourmandes en eau (jacobina, euphorbe, sauge, laurier sauce et chêne vert). Même l’olivier en face de la Police municipale s’est « japonisée ». Les agents l’ont taillé aux formes des jardins du pays du soleil levant. « La réalisation est certes importante, rappelle Patrice Caruso, mais ce qui est tout aussi important et primordial, c’est l’entretien« .

Les autres commerçants sont tous aussi ravis que Jérôme Bartolomeo. Stéphane Abdi est directeur de caisse au Crédit mutuel : « Quand on arrive à La Seyne, c’est quand même mieux pour le visuel ». Pour le célèbre pizzaïolo de Pizza Fredo, sur la place depuis 30 ans, « Il y a des bonnes volontés, c’est joli, mais hélas ça devient une litière à ciel ouvert, car les chiens n’y vont plus certes, mais les chats et les rats adorent ». Pour Houssine Sahli, gérant de Oh’Style boutique, « La Seyne se prend en main, petit à petit la ville évolue mais le problème reste toujours les façades du centre-ville ».

Côté tarif, l’addition n’est pas très élevée vu que tout a été réalisé en régie municipale. 40 000€ TTC.

sylvette.pierron@la-seyne.fr

Stéphane Abdi, directeur de caisse du Crédit mutuel

Benoît Paris et Patrice Caruso, responsable technique et chef du service espaces verts