Jade Scatena : « la musique, c’est vital »

Sa prestation a été remarquée au festival Sand & Chopin. À 21 ans, la pianiste seynoise Jade Scatena a un bel avenir devant elle.

L’organisatrice du f e s t i v a l “Sand & Chopin en Seyne”, la soprano Chrystelle Di Marco, a à coeur de mettre en lumière de jeunes talents seynois. C’est ainsi que le 19 août dernier, la jeune pianiste Jade Scatena saluait, dans les jardins du fort Balaguier, un parterre de spectateurs conquis. « J’étais très émue et très contente d’avoir joué pour ce public, dans ce cadre idéal », confie-t-elle. Jade Scatena donnait là son deuxième concert dans le cadre d’un festival, après avoir été à l’affiche de Présences féminines en 2019. Mais elle est une habituée des auditions puisqu’à seulement 21 ans, elle compte déjà 15 ans de conservatoire* : « Mes parents sont musiciens, dans la famille la musique c’est vital ! ». Et pour elle, « le piano, ça a juste été évident ». Jade Scatena se « consacre totalement à la musique depuis trois ans ». Depuis qu’elle a décroché son bac littéraire. Option musique. Début septembre, elle présentait son concours d’entrée au Conservatoire national supérieur de Lyon, où elle a choisi de jouer le répertoire qui avait séduit le public seynois durant l’été : « “Ce qu’a vu le vent d’Ouest” de Debussy, la fugue en do mineur du deuxième cahier de Bach, l’étude 4 opus 10 de Chopin. » Ce qu’elle ambitionne ? « L’enseignement, la composition et peut-être l’interprétation. C’est très rude, mais pourquoi ne pas rêver quand on est jeune ! »

*Le Conservatoire Toulon Provence Méditerranée