Illuminations de Noël : La Seyne, Ville lumière

à partir de ce soir à 17h15, 22 animaux fluorescents décorés d’étoiles illumineront le quai Saturnin Fabre et le plan d’eau, tandis que les façades des églises ND de Bon Voyage, ND de la Mer et Saint-Jean de Berthe seront mises en lumières.

« Noël est une belle raison d’espérer, insiste madame le maire. Nous avons pour cela monté un projet créatif et festif autour des lumières ». Au centre de ce dispositif, un bestiaire extra-ordinaire dans une situation extra-ordinaire. Un bestiaire magique que vont pouvoir découvrir petits et grands à partir du samedi 5 décembre. « Il s’agit de mettre en scène ces 22 animaux dans des contextes et des lieux inhabituels comme le port », résume le responsable du service événementiel.

Autre volonté de Nathalie Bicais, éclairer les façades des églises pour rappeler l’esprit de Noël : les parvis de Notre Dame de Bon Voyage, Notre Dame de la Mer et St-Jean de Berthe seront équipés de « Gobos(*) » au sol. « L’éclairage des façades sera enrichi de motifs défilant via des projections lumineuses », poursuit-elle.

Le plan d’eau du port sera entièrement mis en lumière par les techniciens du service, les bateaux étant pour leur part décorés de guirlandes électriques offertes par la municipalité aux plaisanciers qui se seront prêtés au jeu des illuminations.

Pour que, en somme, les fêtes de Noël restent un plaisir pour tous les Seynois.

(*) Gobo dérive de l’anglais goes before optics. C’est une plaque métallique sur laquelle est découpé un motif. Placée devant un projecteur, elle permet d’obtenir une image lumineuse du motif.

Patrick Rimoux, « Sculpteur lumière »

Seynois de coeur, Patrick Rimoux réside à Paris où il collabore avec de nombreuses galeries et cabinets d’architecte en tant que sculpteur lumière. Ses animaux lumineux occuperont le port tout le mois de décembre. 

« Mon media est la lumière, que je travaille à travers le monde ». Des Freedom Towers à Soweto (Afrique du Sud) à la Grand Place de Bruxelles (Belgique) en passant par la Foire internationale d’art contemporain (FIAC) à Paris, Patrick Rimoux s’exprime via des sculptures, des peintures et le design. « Je ne me cantonne pas dans un domaine. J’apprécie de collaborer avec des architectes comme Jean-Marie Duthilleul ou Nicolas Michelin mais aussi d’exposer avec la galerie Minsky* ou travailler avec des scénographes sur les espaces publics », poursuit l’artiste de 62 ans. Patrick Rimoux s’est ainsi illustré en constellant de marqueurs symboliques les monolithes de béton de Soweto en 2005 ou en aménageant la Grand-place de Bruxelles en 2003 : « J’avais carte blanche. J’ai pu, sur 3000 m², y aménager une prairie avec 35 animaux lumineux ». Un bestiaire fluorescent que l’on retrouvera à La Seyne-sur-Mer puisque 6 bœufs, 5 ânes et 11 moutons (dont la moitié couchés) prendront place sur toute la façade du port.

patrick.rimoux.fr

* 37 rue Vaneau 75007 Paris
https://www.galerieminsky.com