“Il faut changer notre regard sur le monde du handicap”

Mercredi 5 février en salle de réception de l’Hôtel de Ville, 35 livres en gros caractères et audios sont venus compléter la collection des médiathèques pour rendre accessible la lecture aux personnes malvoyantes ou souffrant de DMLA. Le fruit d’un don du Club Kiwanis au CCAS de la Ville.

Parce que le handicap n’est pas que visible, Any Baudin*, conseillère municipale déléguée au handicap, a décidé de consacrer les 700 euros de dons du club Kiwanis La Seyne – Six-Fours – St-Mandrier au Centre Communal d’Action Sociale à l’achat de livres à gros caractères ou audio. « Cela permettra de rendre accessible au plaisir de la lecture les personnes malvoyantes ou atteintes de DMLA. Car le handicap, ce n’est pas que le fauteuil, il faut aussi investir pour les handicaps qui ne se voient pas », ajoute-t-elle.

Formées pour être à l’écoute et conseiller au mieux, les bibliothécaires entretiennent un rapport de confiance avec les passionnés de lecture : « Ces livres rendent la lecture publique accessible à tous. Cela permet également aux personnes handicapées d’avoir une vie sociale et de ne plus être exclues de la société », souligne le maire, Marc Vuillemot avant de saluer « l’importance de l’association Kiwanis qui complète les travaux de la puissance publique ».

La vice-présidente du Kiwanis, Elisabeth Henon, a pour sa part exprimé sa confiance pour le futur : « La jeune génération va changer les choses et permettre une meilleure accessibilité aux personnes handicapés », ajoutant que « les membres du CCAS, par leur fonction, font preuve d’altruisme ».

« Je continuerai de me battre, conclut, résolue, Any Baudin. Il faut changer le regard sur le monde du handicap, il faut les intégrer à la société, dans le monde central. Je ne m’arrêterai pas ».

Sophie Defranchi

*Etaient également présentes Danielle Dimo Perez,vice-présidente du CCAS, Bouchra Réano, conseillère municipale déléguée à la lecture publique et Christine Vachon, directrice des médiathèques.

Dons aux associations

Club d’affaires lors de sa création à Détroit le 21 janvier 1915 et comptant actuellement plus de 600 000 membres dans une centaine de pays, le Club KIWANIS développe rapidement une politique d’aide aux enfants les plus pauvres et par extension, d’actions caritatives et sociales identiques à celle qui nous fait nous réunir aujourd’hui.
En organisant des conférences, des soirées caritatives, des vides greniers… le Club KIWANIS de La Seyne – Six Fours – St Mandrier offre des aides financières sous forme de dons aux associations d’enfants ainsi qu’aux CCAS et participe ainsi activement à l’action sociale de notre territoire.

Le reportage de Var Azur TV