Group Military Conservation : les engins de la Libération

Depuis 1987, les bénévoles de l’association Group Military Conservation rachètent et retapent des engins militaires du Débarquement de Provence. Le 31 mai dernier, ils recevaient les CM2 de l’école Jean-Jacques Rousseau pour une séquence pédagogique fort concrète…

Nous sommes en 1987. Animé du devoir de mémoire et passionné de restauration, Roger Gianelli, originaire des Mouissèques, crée la GMC. « Pour Group Military Conservation », explique Joël Gianelli, actuel vice-président de l’association. Car GMC est affaire de famille : « Mes frères Bernard et Max en sont présidents. Avec un mini-musée au Fort de Peyras et les garages au Fort de Saint-Elme, nous pouvons évoquer la période de la Libération en participant aux défilés », assure-t-il. 23 août à La Valette, 25 août à Six-Fours, 27 août à Saint-Mandrier, les dates ne manquent pas dans la région. « En CM2, nous travaillons justement sur la Seconde Guerre mondiale », relève Hubert Chevènement, professeur des écoles à l’école élémentaire Jean-Jacques Rousseau. Avec les sources écrites, foisonnantes, et les sources orales, qui viennent à manquer, les sources matérielles sont celles qui parlent le plus aux enfants : « Les véhicules ont été rénovés à partir de photos d’époque ; leur présence rappelle les hommes et les multiples sacrifices qu’ils ont concédés pour notre liberté », témoigne Joël Gianelli.

Un ancien mécanicien de la Marine nationale anime les réparations des Jeeps, half-tracks et autres ambulances. Pour que perdure l’esprit de l’opération « Dragoon ».

gwendal.audran@la-seyne.fr

Photos Nicky laseyne.info

L'opération Dragoon sur Euronews