Gäel Fickou : Après le Japon, Marquet

Il a marqué le premier essai français de la coupe du monde de Rugby au Japon. Le 27 octobre dernier, Gaël Fickou était au stade Marquet pour encourager l’Union sportive seynoise, dont il est l’un des présidents. Rencontre à Marquet lors du match du 27 octobre dernier contre Grasse

Cet automne, Gaël Fickou est passé du statut de champion national de rugby à celui de star internationale, grâce à ses exploits lors de la coupe du monde au Japon. Mais de retour sur les bancs du stade Marquet ce samedi 27 octobre, il est redevenu le co-président du club seynois. Avant le match contre Grasse, il a fait son boulot de président en passant dans les vestiaires encourager ses troupes. « L’USS, c’est une grande famille. J’espère une bonne saison et la remontée en Fédérale 1 », affirme le trois-quarts centre du Stade Français. Et il faut croire que les paroles du champion ont bien motivé les joueurs seynois puisqu’ils se sont imposés contre Grasse, sur le score de 28 à 10.
L’effet Gaël
A la question « qu’avez-vous ressenti quand vous avez marqué le premier essai français de la coupe du monde ? », il répond humblement : « J’étais juste heureux et fier. Heureux de ce parcours jusque là, et fier de montrer qu’un jeune Seynois peut grimper au sommet grâce au sport. Montrer que tout est possible, et qu’il faut rêver ! J’espère que d’autres y parviendront après moi. En tant que co-président de l’USS avec mon frère Jérémie, nous voulons montrer aux jeunes qu’ils peuvent tous entrer dans la cour des grands ». Avec cette coupe du monde 2019, sur le terrain, l’effet Gaël a fonctionné. Après avoir gagné Grasse, l’Union sportive seynoise s’installe en haut du classement de la Fédérale 2, dès la sixième journée du championnat. Maintenant, il va falloir y rester pour espérer la remontée.

Allez les rouge et bleu, les Seynois sont avec vous !

sylvette.pierron@la-seyne.fr