Finances : la ville mobilisée

Avec une pétition mise en ligne le 4 avril, Marc Vuillemot demande le soutien urgent de l’Etat.

« Arrêtons la mort programmée des communes, socle de la proximité et de la solidarité Républicaine » : c’est avec ces mots que le maire Marc Vuillemot entame l’argumentaire de la pétition mise en ligne, hier le 4 avril, sur le site Change.org. Vendredi 1er avril, après avoir présenté la situation dramatique aux syndicats de la commune, aux directeurs des services municipaux, il a convoqué un conseil municipal extraordinaire afin de leur annoncer son intention de demander à l’Etat de prendre ses responsabilités. Pas moins de 800 000€ de recette fiscale manquent au budget pour trouver l’équilibre. Résultat d’un cadeau de l’Etat en taxe foncière fait aux bailleurs sociaux (un cadeau de 600 000€ financé par les communes). En y ajoutant l’augmentation du point d’indice des fonctionnaires (0.6% en juillet et 0.6% en janvier), ça fait un trou de 800 000€. Le maire a obtenu la majorité à la motion qu’il a présentée à ce conseil municipal, une motion réclamant à l’Etat une aide d’urgence afin de compenser cette perte sèche et inattendue pour le budget communal. Après ce conseil où il a obtenu le soutien de son équipe municipale et de l’opposition (hormis celui du groupe Front national), il a présenté son action à la presse. En fin d’après-midi, en toute transparence, le maire a souhaité rencontrer les représentants des associations et les acteurs économiques de la ville afin de leur dresser le bilan et de leur présenter son action (voir photo ci-dessus). « Si l’Etat ne débloque pas une aide d’urgence, je présenterai le 15 mars un budget en déséquilibre ». Wait and see.

Voici le lien pour signer la pétition

Lisez aussi l’interview de Marc Vuillemot à paraître dans le prochain Seynois