Enfin « des moyens particuliers pour les écoles du centre ancien »

L’inspecteur d’académie vient de répondre favorablement à la requête du maire Marc Vuillemot : la maternelle Anatole-France et l’élémentaire Jean-Baptiste-Martini seront dotées de renforts semblables à ceux dédiés aux écoles de Berthe.

« L’inspecteur d’académie vient de m’adresser un courrier qui répond enfin à ma sollicitation. Et je lui en sais gré », annonce, ce mardi 2 avril, le maire de La Seyne-sur-Mer*. Cela faisait en effet « des années » que Marc Vuillemot plaidait « la cause des deux écoles qui accueillent les enfants [du] centre-ville auprès de l’Éducation nationale [il en a interpellé les ministres successifs] ». Car « il n’était pas normal que, implantées dans un quartier urbain fragile, la maternelle Anatole-France et l’élémentaire Jean-Baptiste-Martini ne bénéficient pas des mêmes renforts en ressources humaines d’enseignement que les écoles des autres sites reconnus prioritaires par l’État. »

« Le quartier Berthe, explique le maire, est classé Réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+), mais notre cœur de ville, pourtant autant paupérisé, s’il est, comme Berthe, reconnu Quartier prioritaire de la politique de la ville (QPV), ne peut pas être également REP+ du fait d’une impossibilité d’ordre administratif(**). » A défaut de classement en REP+, le maire aura donc fini par obtenir, à force de persévérance, les « appuis » demandés de la part de l’Éducation nationale, « permettant notamment l’allègement des effectifs des classes pour un suivi plus personnalisé des élèves en difficulté ».

Aussi, salue-t-il aujourd’hui « la décision prise par le directeur académique du Var en vue de la prochaine rentrée scolaire ». « Des maîtres supplémentaires vont devoir être affectés et la commune, pour sa part, sera au rendez-vous. Notamment s’il y a des dédoublements de classes, elle assurera les conditions matérielles nécessaires », précise Marc Vuillemot.

laurence.artaud@la-seyne.fr

*Publication à lire en intégralité sur le blog du maire

**Ce sont les caractéristiques du collège dont dépendent les écoles du secteur qui déterminent ce classement en REP+. Or les élèves du collège Paul-Eluard, dans leur ensemble, ne présentent pas les critères socio-économiques définis.