Dispositif « Cité éducative » : La Seyne distinguée

Le label porté par les ministères de l’Éducation nationale et de la ville vient soutenir une démarche jugée particulièrement volontariste en matière éducative.

La liste a été dévoilée par le ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse, Jean-Michel Blanquer, et le ministre de la ville et du logement, Julien Denormandie le 5 septembre dernier (lire également ici). La Seyne compte parmi les 80 territoires retenus (sur 130 candidats en France), au titre du dispositif “cités éducatives”. Et si « elle est la seule ville lauréate dans le Var, c’est parce qu’elle est aussi la seule à s’être portée candidate », précise le maire, Marc Vuillemot. Cette nouvelle labellisation (lire également ci-contre) se traduira en moyens dédiés, calculés par rapport aux QPV (quartiers prioritaires) en direction desquels elle a été initiée : les 80 territoires se partageront ainsi 34 millions d’euros de crédits par an, soit plus de 100 millions sur trois ans. Ici, souligne Marc Vuillemot, « on s’inscrit bien dans une démarche engagée sur l’ensemble de la commune ».

De la petite enfance à l’insertion professionnelle

« Le projet que nous avons présenté formalise et valorise ce qui se fait déjà à La Seyne », ajoute-t-il. La Ville mène en effet, depuis des années, une politique particulièrement volontariste en matière d’action éducative sur les temps périscolaires et extrascolaires, par le biais d’éveils aux sports, à la culture… Une “cité éducative”, rappelle Marc Vuillemot a pour principe de « placer l’enfant, l’adolescent, au centre d’un dispositif global, de façon concertée, tout au long de son parcours, de la petite enfance à l’insertion professionnelle, dans l’esprit de ce que nous avons mis en œuvre avec la Direction des 0-25 ans. » Elle est placée sous l’égide d’un principal de collège (Henri-Wallon à La Seyne), et comprend aussi bien les acteurs intervenant en milieu scolaire, que ceux du monde associatif et culturel.

laurence.artaud@la-seyne.fr

Repères

La part de l’éducation

Un tiers du budget de fonctionnement de la Ville est consacré à l’action éducative, du parcours petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle (accueil périscolaire, extrascolaire…)

Label Unicef

La commune a obtenu le label Unicef « Ville amie des enfants » en mai 2019.

Plan mercredi

Les accueils collectifs de mineurs extrascolaires sont inscrits dans la labellisation « Plan mercredi ». L’État, en partenariat avec la Caf, accompagne la collectivité dans la mise en place, le mercredi, de projets éducatifs ambitieux en cohérence avec les enseignements scolaires.

Baisse tarifaire

Robert Teisseire, vice-président de la caisse des écoles, a annoncé, cette rentrée, « la diminution du coût de la participation des familles pour inscrire leurs enfants aux activités du mercredi ou des vacances ». Cette baisse tarifaire, de l’ordre de 80 à 100 euros sur l’année, touche 90 % des familles (les 10 % restant concernant celles dont la participation était déjà a minima). Il précise que cette mesure a pu être possible « grâce à la bonne gestion du service public ». Et que « ni les personnels, ni les publics » n’en font les frais. Près de 1 900 enfants ont bénéficié de l’accueil de loisirs, les mercredis et vacances scolaires en 2017. Sachant que la Ville s’efforce de proposer des activités de qualité. Au mois de septembre dernier, les enfants inscrits dans les accueils collectifs de mineurs on par exemple pu participé à un « Challenge sécurité ».