Deux nouveaux fauteuils handi-amphibies à St-Elme

Ce 18 juin, deux nouveaux fauteuils Mobi-chair ont été offerts à la Ville par l’association Handibou. Un outil pour les bénévoles secouristes de La Seyne Tamaris qui accompagnent à l’eau les personnes handicapées depuis le poste de secours de St-Elme, du 1er juillet au 31 août, de 10h à 19h non stop.

« L’accueil handiplage n’aura jamais été aussi efficace ! ». Déléguée au handicap, Valérie Guittienne* rappelle l’investissement de la Ville pour les Personnes à mobilité réduite (PMR) : places de stationnement réservées régulièrement contrôlées par la PM, ligne de guidage pour les déficients visuels, et tapis de mise à l’eau neuf : « Aujourd’hui, chacun peut se baigner en toute sécurité. Je salue l’engagement des Secouristes de La Seyne Tamaris qui, sans rendez-vous, vont accueillir les PMR du 1er juillet au 31 août de 10h à 19h ». A ses côtés, Xavier Margier, le chef d’équipe, confirme : « Si le temps le permet, nous aidons la personne à prendre place dans le fauteuil, l’amenons au plan d’eau et venons la rechercher ». L’an dernier, trois à quatre personnes empruntaient quotidiennement la mise à l’eau. Deux secouristes et un employé communal saisonniers assurent l’accueil.

« Derrière tout ça, il y a des bénévoles, les foyers et les élèves ! »

Président de l’association Handibou Var, Pascal Veillet a eu le plaisir de faire don à la Ville de deux fauteuils Mobi-chair : « C’est le fruit de l’engagement des bénévoles, des foyers et des élèves**. Tous les jeudis, ils viennent trier les bouchons de bouteilles d’eau, de jus de fruits et de lait. Concrètement, pour atteindre les 2 500 euros des deux fauteuils Mobi-Chair, 17 tonnes ont été triées en 5 mois, soit 8 750 000 bouchons ».

Ces deux fauteuils viennent ainsi s’ajouter aux Tiralo et Hippocampe, des fauteuils adaptés déjà disponibles.

* On notait également la présence de Nathalie Soriano, déléguée au tourisme, et de Sophie Montbarbon, déléguée à la santé.

** Les élèves de quatrième de l’Institut Ste-Marie, de l’Ecole de la 2e chance (E2C) ainsi que les associations AVATH, France APF et ADAPT Var étaient présentes.