Découverte d’ossements corniche Giovannini : les investigations se poursuivent

Les sépultures mises à jour mi-avril dernier à proximité de l’Atelier mécanique n’ont pas encore livré tous leurs secrets. D’autres recherches archéologiques doivent être menées.

Grande peste de 1721 ? Siège du fort Napoléon en 1793 ? Cimetière de la chapelle des Morts ? L’origine des ossements humains qui avaient été découverts, le 18 avril dernier, dans le cadre de travaux de renouvellement du réseau d’assainissement, sur la corniche Giovannini, à hauteur de l’Atelier mécanique, reste pour l’heure énigmatique. Les recherches archéologiques doivent en effet être approfondies, notamment sur le site, afin de répondre aux questions suscitées : datation, récit historique… Dans le but de faire appel à des intervenants agréés par la Direction régionale des affaires culturelles (Drac), un marché est donc lancé par la Métropole Toulon Provence Méditerranée, en charge du chantier de réaménagement du réseau d’assainissement.

Les travaux sur le réseau se poursuivent néanmoins plus loin sur la corniche, et les délais d’intervention sur l’ensemble de cette zone restent pour l’instant conformes à ceux qui étaient prévus.

Sur l’emplacement de la découverte, les barrières de sécurisation resteront en place au moins jusqu’en juillet.

laurence.artaud@la-seyne.fr