Couleurs urbaines : Reggae, hip-hop et électro

Les 5, 6 et 7 juin le festival « Couleurs urbaines » réinvestit l’esplanade Marine pour 3 soirées concerts

Alors que la plupart des festivals varois périclite, Couleurs Urbaines fait de la résistance. Depuis 2009, le petit festival seyno-toulonnais a su tirer son épingle du jeu en proposant sur l’esplanade Marine des soirées concerts variées et un village de stands « artisans et créateurs » au public seynois. Couleurs urbaines a trouvé son public et, est progressivement devenu le rendez-vous des amoureux de cultures urbaines, de musique du monde et alternatives.

Le 5 juin : Reggae

Avec le plus universel des groupes de reggae roots, Steel Pulse. Puis le groupe Sensemilia viendra fêter son quart de siècle sur le devant de la scène française avec un nouvel album et, enfin, Big Red, co-fondateur du groupe Raggasonic, revient plus fort que jamais avec un album solo. Il présentera ce nouveau projet intitulé «Cross Breed».

Le 6 juin : Electro

Grems donnera le coup de lancement de cette deuxième soirée. Rappeur, graffeur, producteur, il colonise et nourrit le hip-hop undergound de ses projets délirants depuis plus de dix ans. Puis l’anglais Netsky jonglera entre dubstep futuriste, envolée lyrique et drum’n’bass bien ronde. Enfin, les turbulents rejetons de la scène underground hip-hop londonienne, Foreign Beggars mettront le feu au dance-floor.

Le 7 juin : Hip-hop

Après le carton avec son groupe Sexion d’assaut, l’immense succès de son album solo «Les yeux plus gros que le monde », et une tournée triomphale à l’automne 2014, Black M est devenu une figure incontournable du rap français.

sylvette.pierron@leseynois.fr

Infos et réservations : festival-couleursurbaines.com Facebook : Festival Couleurs Urbaines plus, sites et lieux de vente habituels.

 

Trois concerts ce week-end sur l'esplanade Marine