Convention Cap Emploi : concilier handicap et emploi

Ce mardi 20 novembre, la Ville et l’association AVIE (Association Varoise pour l’Intégration par l’Emploi) – Cap Emploi ont renouvelé leur convention favorisant le maintien des agents handicapés dans l’emploi.

Un actif sur deux sera touché au moins une fois dans sa carrière par une situation de handicap. Ce constat rappelle que chacun d’entre nous est concerné. Non seulement par le handicap, mais de la manière de l’accompagner au quotidien, dans la vie active notamment : « Que l’on soit commis à la cuisine centrale ou ATSEM en école maternelle, accompagner les agents victimes d’un handicap est une priorité pour la commune », insiste Any Baudin, conseillère municipale déléguée au handicap. Depuis février 2015, une convention lie la Ville et l’association Cap Emploi, permettant d’acquérir du matériel palliant le handicap. « Son efficacité nous a conduit à la reconduire pour deux ans », ajoute Joëlle Arnal, adjointe déléguée au personnel.

ATSEM, Aurélie Schneider opère ainsi en binôme depuis 3 ans. Malvoyante, elle dispose de lunettes adaptées pour distinguer les couleurs, mais également d’un portable avec un clavier tactile : « Je vais également percevoir une canne blanche et bénéficier d’un stage de locomotion pour apprendre à me déplacer avec », témoigne-t-elle. A ses côtés, Danièle Albertini, secrétaire à la médecine du travail, souffre au dos d’une longue pathologie. Son nouveau fauteuil, ergonomique, lui permet de limiter les douleurs en position assise : « J’aimerais à présent avoir le bureau adapté pour compléter le dispositif », précise-t-elle.

« La reconduction de cette convention permet justement de suivre sur le long terme les agents souffrant de handicap », note Jean-Luc Oder. « A la cuisine centrale, comme dans les cuisines satellites, les chaises et les tables ont été adaptées à la manutention pour leur nettoyage », explique-t-il.

Totalisant 27 années d’expérience dans l’emploi des personnes handicapées, Isabelle Martinet, de l’association Cap Emploi (anciennement Sameth) rappelle que « toute demande émanant d’un agent passe par l’avis du médecin du travail » : « A partir du diagnostic, on trouve une solution. Le handicap peut provenir d’une maladie invalidante (cancer, diabète, maladie dégénérative) impliquant un aménagement de l’emploi du temps. Il peut aussi être moteur et demander d’adapter le matériel ».

« C’est tout l’intérêt de notre association », assure Daniel Blech, président d’AVIE Cap Emploi. Son dynamisme, son efficacité et sa chaleur permettent aussi depuis des années d’accompagner les salariés au grès des évolutions législatives ».

A noter qu’avec Hyères-les-Palmiers, la Ville de La Seyne-sur-Mer est la seule ville du département du Var à faire bénéficier ses agents d’une telle convention.

gwendal.audran@la-seyne.fr