CNIM : l’Etat préserve 1 100 emplois à La Seyne

Ce vendredi 26 mars à Brégaillon, le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, est venu annoncer 40 millions d’euros de soutien financier sur le site des CNIM (Constructions navales et industrielles de la Méditerrannée). 2 500 emplois, dont 1 100 à La Seyne, sont ainsi préservés.

« Les CNIM sont sauvées. Nous y avons travaillé plusieurs mois d’arrache-pied », se félicite Bruno Le Maire. Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance estime que cette réussite revient à « l’unité des élus locaux et nationaux, à la mobilisation des salariés et au soutien massif de l’Etat ». En l’occurence, Bruno Le Maire a annoncé un prêt direct de 40 millions d’euros, complété par 180 millions d’euros de garantie export : « La moitié des débouchés CNIM se font à l’international. Ses carnets de commande remplis reflètent la compétitivité de leur savoir-faire. Il était hors de question de laisser tomber ces compétences ».

Le ministre a par ailleurs tenu à rappeler que cette économie est animée « par des femmes et par des hommes » : « La Seyne-sur-Mer a trop souffert de la fermeture des chantiers. Aujourd’hui, l’Etat apporte l’espoir à ceux qui ont su se réinventer et protège les activités sensibles (NDLR : dès les années 90, les CNIM s’étaient spécialisées dans des « niches technologiques », voir ci-dessous) ». De quoi réjouir les délégués syndicaux de Force ouvrière. « Chapeau, vous avez fait un travail remarquable », lui a glissé le représentant de FO, Jean-Pierre Polidori.

Au côté du président de la Métropole, Hubert Falco*, madame le maire a rappelé que « dès juillet 2020, elle s’était rendue à Paris pour défendre ce fleuron de notre industrie » : « Cette crise, conjoncturelle, n’engageait en rien les compétences technologiques et humaines de CNIM. Je suis donc soulagée de cette issue favorable », insiste Nathalie Bicais avant de conclure : « Nous sommes CNIM ».

* Etaient également présents Renaud Muselier, président de la région Sud PACA, le conseiller régional François de Canson, les députés Emilie Guérel, Cécile Muschotti et Philippe Michel-Keisbauer, les sénateurs Françoise Dumont et André Guiol, le préfet du Var Evence Richard.

Remise, à l'issue de la visite du ministre, du "Collier de perles", schéma global de valorisation du littoral seynois.

Des orfèvres de l’usinage

Des pièces usinées au micron près, des soudures réalisées sans ajouts de matières, on retrouve le savoir faire des CNIM dans des secteurs aussi divers que la fusée Ariane VI, le réacteur nucléaire ITER, les tubes lance-missile ou les 500 ponts flottants motorisés devant équiper les forces armées de l’OTAN. La visite, privilégiée, de l’atelier d’usinage s’est déroulée sous surveillance, certaines pièces ne pouvant être photographiées pour des raisons stratégiques.