Casino de La Seyne : ouverture le 7 janvier

Le 6 janvier au soir,Joa groupe fermera son établissement des Sablettes pour ouvrir dès le lendemain, son 3ème casino «nouvelle génération», entre le parc de la Navale et l’Esplanade marine.

Les jeux sont (presque) faits ! Si ces derniers temps, on avait pensé à une ouverture possible mi-décembre, la date d’ouverture se fera bel et bien comme annoncée initialement par le groupe Joa, en janvier 2016. Sur place, une centaine d’ouvriers issus de tous les corps de métiers, s’affaire encore sur ce chantier qui a souffert de quelques journées d’intempéries, en novembre dernier. Dylan Peyras, le directeur, est confiant : « Nous n’avons pu ouvrir pour Noël, en raison de contraintes techniques, mais nous ouvrirons nos portes pour la nouvelle année. L’important est que nous puissions accueillir les clients dans de bonnes conditions». Et sous de bonnes augures, puisqu’au casino, le chiffre 7, considéré comme un vrai porte-bonheur, est le plus joué, quel que soit le jeu. Aux machines à sous, le 7-7-7 est la combinaison gagnante et le 777-777-777, le jackpot. Des machines à sous «dernière génération» et en exclusivité pour le casino de La Seyne ! Côté sûreté, tout est sur les rails : «Nous allons recevoir la commission de sécurité du SDIS* mi-décembre, à laquelle est liée l’autorisation d’ouverture». Le recrutement est finalisé, et la directrice générale, Lucie Cotton, est venue grossir les rangs de l’équipe d’encadrement. «Maintenant, l’adrénaline remplace le stress, et nous vivons le meilleur moment de cette fin de projet».

Une croissance en hausse

Récemment, Joa a racheté le casino de Besançon (Doubs) qui appartenait au groupe Barrière, portant ainsi son parc à 22 établissements. Belle façon pour le 3ème opérateur français, de renforcer sa présence dans le Grand Est. Aux Sablettes, l’année écoulée a donné de bons résultats : «Nous sommes sur une croissance à 3%. Notre clientèle a adhéré à notre projet, parc de la Navale, et elle va suivre. Il faut maintenant qu’elle se réapproprie les espaces. Nous, nous gardons la proximité avec nos clients et sommes à leur écoute». Nul doute que restaurants panoramiques, bar lounge, salle de jeux, expositions, espaces de réception, et salle de spectacle auront de quoi satisfaire la clientèle. Le groupe, qui a misé dès 2008, sur la différence et l’innovation en créant de véritables plateformes de loisirs et de divertissements, a investi 20 M€, dans ce casino «nouvelle génération» ; objectif, créer de véritables plateformes de loisirs et de divertissements autour des jeux traditionnels. Le programme de la salle de spectacle commencera en février, avec la fondation Joa. Mais d’ici là, le casino aura déjà pris ses marques, sur le site des ex-chantiers navals.

chantal.campana@la-seyne.fr

*Service départemental d’incendie et de secours

Une belle vue sur la rade ! Le casino ouvrira ses portes le 7 janvier à 14 h.

La Seyne-sur-Mer, commune balnéaire et de tourisme

Si le 7 février 2008, le classement de la ville en station balnéaire lui a permis de relancer le projet de casino, depuis le 19 octobre dernier, elle a obtenu le label « commune touristique ». Une dénomination attribuée par arrêté préfectoral, pour une durée de cinq ans. Pour obtenir cette qualification, sollicitée par le comité syndical du SIVU de l’Ouest Var, il faut satisfaire à des critères sélectifs et exigeants concernant la diversité des modes d’hébergements, la qualité de l’animation, les facilités de transports et d’accès ainsi que la qualité environnementale. Objectif réussi, grâce auquel la ville gagne une lisibilité accrue, représentant un gage de qualité, pour les touristes.