Casino Joa : Sand et Chopin narguent les frimas

Après une quatrième édition particulièrement réussie cet été à Balaguier, l’association Lux Classic Production persévère en proposant une session d’hiver du festival Sand et Chopin.

Chrystelle Di Marco et Gabriel Boz ont retenu le thème de la Dame aux camélias pour réchauffer l’hiver. Cette histoire passionnante devenue intemporelle grâce au talent d’Alexandre Dumas fils est d’abord un hommage rendu au roman de George Sand, Isidora. Ses interrogations étonnamment modernes sur la place de la femme dans la société et les réelles inégalités dont elle souffre au milieu du XIXe siècle participeront aux fondements de ce que l’on appellera plus tard les mouvements féministes. Après une soirée d’ouverture au cinéma de Six-Fours, c’est par une conférence à la médiathèque le Clos Saint-Louis le 12 février à 16h, proposée par Les Amis de la Seyne Ancienne et Moderne que seront loués la beauté, la jeunesse, l’amour, l’argent, la ruine et la mort à travers l’existence éphémère de Marie Duplessis, héroïne malgré elle de deux romans et d’un opéra, la Traviata. Deux soirs plus tard, le Casino Joa accueillera le spectacle “Moi, la Traviata”. En illuminant ce rôle un 14 février, la soprano Chrystelle Di Marco offre au tragique les coussins de l’amour et de la passion. Enfin, toujours au Casino, le pianiste prodige de sa génération, Naruhiko Kawaguchi, avec Gabriel Boz en lecture magnifieront l’extraordinaire lien esthétique dans le récital, Chopin et la Dame aux camélias. Notons que le nouveau Centre culturel Tisot s’inscrit peu à peu dans le territoire avec, fin janvier, une résidence que propose l’association en direction des élèves du collège Wallon et des ateliers de la structure.

Jean-Christophe Vila

PLUS D’INFOS
www.festivalsandetchopinenseyne.com

Le reportage de Var Azur TV